CPE : une quarantaine d’éducatrices de la région manifestent à Montréal

Par ,
Les éducatrices des CPE de Sainte-Anne-des-Monts, Gaspé, New Richmond et Bonaventure affiliés à la CSN sont en grève aujourd’hui.

Les éducatrices des CPE de Sainte-Anne-des-Monts, Gaspé, New Richmond et Bonaventure affiliés à la CSN sont en grève aujourd’hui. Photo : Courtoisie

Les éducatrices des CPE de Sainte-Anne-des-Monts, Gaspé, New Richmond et Bonaventure affiliés à la CSN sont en grève aujourd’hui.

La quarantaine d’éducatrices gaspésiennes sont actuellement devant les bureaux du ministère de la Famille et des Aînés à Montréal pour manifester leur désarroi face à la lenteur des négociations avec le gouvernement.

Les syndiquées se sont butées encore une fois à une fin de non-recevoir de la part du gouvernement plus tôt cette semaine. La ministre Yolande James a souligné en conférence de presse, jeudi,  «qu’il y a une limite à la capacité de payer des contribuables.»

Sur les ondes de CHNC ce matin, le conseiller CSN Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, André Legault, a tenu à clarifier les demandes syndicales en matière de semaines de vacances. «Les éducatrices ayant moins de cinq semaines devraient avoir cinq semaines, mais celles qui en ont acquis plus que cinq, devraient les garder», plaide-t-il.

La ministre James avait avancé jeudi que certaines éducatrices cumulaient jusqu’à huit semaines de vacances par année, alors que seulement deux CPE ont négocié sept semaines par année sur les 360 actuellement en négociation, a tenu à clarifier la centrale syndicale.

La CSN possède encore un mandat de grève pour quatre journées supplémentaires, qu’elle peut utiliser lorsqu’elle le jugera pertinent.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.