Développement économique et exportation

Coop de Saint-Elzéar : le ministre Bolduc promet d’intervenir

Par ,
Quelques jours après avoir été nommé responsable de la région, Yves Bolduc se retrouve déjà avec un dossier chaud entre les mains.

Quelques jours après avoir été nommé responsable de la région, Yves Bolduc se retrouve déjà avec un dossier chaud entre les mains. Photo : Thierry Haroun

Mis au fait de la situation à Saint-Elzéar où la Coopérative forestière s’est mise hier sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers, le ministre de la Santé et responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Yves Bolduc, promet de tout faire en son possible pour que l'usine demeure en opération.

Le maire Saint-Elzéar, Damien Arsenault, et les administrateurs de la coopérative en ont obtenu l’assurance hier en fin de journée au terme d’une rencontre avec M. Bolduc.

La direction de la coopérative a 30 jours pour déposer un plan de redressement.  « Le ministre ne peut rien garantir, mais il est conscient de l’importance de ce dossier pour la Baie-des-Chaleurs. Nous devrions nous reparler dès la semaine prochaine et le ministre promet de nous soutenir », confirme le maire Arsenault.

Bien qu’il reste confiant que le dossier prenne une tournure positive, l’élu reconnaît que la situation est très difficile. « La Coop vivote depuis plusieurs années. La crise dure depuis longtemps. Pour la vitalité du milieu, c’est assez démotivant », admet-il.

La scierie Rosario Poirier menacée

Pour le président de la Conférence régionale des élus, Bertrand Berger, il n’est pas question d’envisager la fermeture de la coopérative. « Il faut que l’usine obtienne les subventions nécessaires pour passer à travers cette crise. La fermeture serait une catastrophe pour la MRC Bonaventure. Si Saint-Elzéar ferme, il ne restera rien dans le domaine forestier dans le secteur, sauf la scierie Rosario Poirier à St-Alphonse qui éprouve aussi actuellement des difficultés. »

Les travailleurs, qui n’ont pas été payés jeudi, ont tout de même accepté de poursuivre les opérations en usine en attendant que la direction trouve des solutions. La Coopérative forestière emploie quelque 120 personnes en usine et en forêt.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.