Développement économique et exportation

Coop de Saint-Elzéar : les créanciers invités à collaborer

Par ,
Les administrateurs de la Coop doivent présenter un plan de redressement afin que l’usine demeure en opération

Les administrateurs de la Coop doivent présenter un plan de redressement afin que l’usine demeure en opération Photo : Courtoisie

Les créanciers de la Coopérative forestière de Saint-Elzéar devront faire des concessions pour assurer la survie de l’entreprise. 

C’est l’avertissement donné par le maire Damien Arsenault alors que les administrateurs de l’entreprise, placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers en septembre denier, préparent un plan de relance. «Il n’y a pas de relance possible sans un bout de chemin fait par les créanciers. Le scénario qui sera soumis à ces derniers dans les prochains mois permettrait à l’usine de poursuivre ses opérations de façon définitive». L’usine doit près de 500 000 $ à ses fournisseurs.

Projet

Le maire Arsenault indique que la Coop travaille à une solution qui nécessitera peu d’investissement. «On parle de consolidation et de développement de marchés à notre portée. C’est de voir comment transformer le bois pour lui donner une valeur ajoutée.»

M. Arsenault assure que le ministre responsable de la Gaspésie, Yves Bolduc, est bien au fait du dossier et conscient des retombées de l’usine sur la communauté de Saint-Elzéar.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.