Politique

Un conseiller de Port-Daniel songe à une candidature pour la CAQ

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La Coalition avenir Québec s’organise depuis quelques semaines en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

La Coalition avenir Québec s’organise depuis quelques semaines en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Photo : Image provenant de YouTube

Le conseiller municipal de Port-Daniel, Tony Langlois, réfléchit à l’idée de se porter candidat pour la Coalition avenir Québec dans Bonaventure lors des prochaines élections provinciales.

À l’automne dernier, M. Langlois a été invité à faire parvenir son curriculum vitae à l’entourage du chef de la formation politique, François Legault.

Quelques semaines plus tard, M. Langlois s’est rendu à Québec pour rencontrer des représentants de la CAQ. «Il y a eu un premier échange et je dois dire que j’étais vraiment intéressé. Par la suite, on m’a rappelé entre Noël et le jour de l’an pour dire que j’allais avoir bientôt des nouvelles», raconte-t-il.

Même s’il admet être en accord avec une bonne partie des idées de la CAQ, M. Langlois tient à mentionner que «rien n’est coulé dans le béton» et qu’il est toujours en réflexion. «Ma décision n’est pas prise et, de toute façon, je n’ai pas eu de nouvelles du parti depuis les fêtes. Et même s’il me rappelle, je devrai encore réfléchir. Je suis père monoparental, alors la famille est pour moi une priorité», précise le conseiller municipal.

M. Langlois se demande par ailleurs si le délai de réponse du Parti politique de M. Legault peut être interprété comme un manque d’intérêt envers la Gaspésie. «Une chose est sûre, si je  sens que le parti n’accorde pas une place suffisamment importante à la Gaspésie et aux régions, ce sera un non catégorique», prévient-il.

De son côté, l’organisateur de la formation politique pour l’Est-du-Québec et ancien député de l’ADQ dans Lévis, Christian Lévesque, assure que le délai est «tout à fait normal» en raison du «grand nombre de potentielles candidatures» un peu partout au Québec. «Dans chacune des 125 circonscriptions, il y a beaucoup de choix. C’est donc un travail qui prend du temps dans l’ensemble de la province», dit-il.
 
M. Lévesque a par ailleurs indiqué qu’une dizaine de candidatures seront annoncées à l’échelle provinciale d’ici la fin du mois de février, mais a refusé de mentionner si certaines d’entre elles concernent la Gaspésie ou les Îles.

La CAQ s’organise dans la région

Rappelons que le candidat défait de l’Action démocratique du Québec lors de la dernière campagne électorale dans Bonaventure, Georges Painchaud, a été nommé coordonnateur de la CAQ pour les circonscriptions de Bonaventure, de Gaspé et des Îles-de-la-Madeleine.

Il a passé les dernières semaines aux Îles pour organiser l’équipe électorale qui appuiera le candidat lors de la prochaine campagne. Dans deux semaines, il sera de passage dans Bonaventure et Gaspé pour les mêmes raisons.
M. Painchaud doit aussi prévoir la mise en place d’un bureau régional de la CAQ qui regroupera les trois circonscriptions qu’il coordonne.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.