Art, culture et loisirs

Le Conseil de la culture accueille le budget avec prudence

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le Conseil de la culture de la Gaspésie accueille le budget Bachand avec prudence.

Le Conseil de la culture de la Gaspésie accueille le budget Bachand avec prudence. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Même si le Conseil de la culture de la Gaspésie (CCG) se dit satisfait du budget Bachand, il préfère attendre avant de mesurer son impact sur le milieu culturel de la région.

«Dans un contexte où le gouvernement vise l’équilibre budgétaire, c’est intéressant, car il n’y a pas de recul. Et il propose quelques mesures intéressantes pour les régions. Il reste à voir maintenant de quelle façon l’argent sera distribué», commente Annie Chénier, la directrice générale du CCG.

Parmi les mesures qui pourraient bénéficier aux entreprises culturelles de la péninsule gaspésienne, Mme Chénier note la somme de 11 millions $ sur trois ans consacrée au rayonnement des institutions muséales du Québec, un investissement de 20 millions $ pour soutenir la diffusion de produits numériques québécois et une bonification de cinq millions $ au programme d’aide financière aux festivals et événements touristiques.

«Ce sont des bonnes nouvelles, mais il faut tout de même demeurer prudent. Il y a encore beaucoup de zones floues et certaines mesures sont très orientées vers les centres urbains», dit-elle. Par exemple, ajoute Mme Chénier, la majorité des 11 millions $ destinés aux institutions muséales serviront les centres urbains. «Si on exclut le financement des musées de l’État et des grands musées, il va rester 2,5 millions. C’est bien, mais ce n’est tout de même pas la panacée.»

Autres mesures

Mme Chénier dit par ailleurs accueillir favorablement les investissements pour soutenir la diffusion numérique, tout en spécifiant cependant qu’il s’agit d’un secteur qui demeure émergent dans la région. «Ça ne touche pas la majorité de nos artistes. Certains créateurs de la région ont tout de même pris le virage numérique, alors c’est certain qu’ils pourraient bénéficier de cette annonce», soutient-elle.

L’annonce d’une somme de cinq millions $ supplémentaires au programme d’aide financière aux festivals et événements touristiques est aussi jugée comme une bonne nouvelle par le Conseil de la culture.

À ce sujet, Mme Chénier se réjouit fortement que le Festival d’été de Québec à New Richmond soit cité dans le document du ministre Bachand comme étant un événement susceptible d’être touché par cette annonce. «C’est la première fois que je vois un événement gaspésien cité dans un budget provincial. C’est une excellente nouvelle pour le Festival et aussi pour toute la région», souligne la directrice générale, tout en indiquant qu’elle espère que les autres événements de la région auront aussi leur part du gâteau.

 La Ville de New Richmond se sent honorée

La mairesse de New Richmond, Nicole Appleby, ses conseillers municipaux et les membres de la Corporation de développement touristique de la municipalité se sont d’ailleurs dits «très heureux et très honorés» que leur Festival ait été reconnu parmi les grands événements du Québec par le ministre Raymond Bachand.

Par voie de communiqué, la mairesse a soutenu que cette mention leur donnait des «ailes pour aller plus haut, pour aller plus loin» et faire de New Richmond et de la Gaspésie un pôle touristique «incontournable».

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.