Développement économique et exportation

La Conférence régionale des élus dénonce à son tour Hydro-Québec et Service Canada

Par ,
La Conférence régionale des élus monte aux barricades pour conserver, en Gaspésie, des dizaines d’emplois chez Hydro-Québec et à Service Canada.

La Conférence régionale des élus monte aux barricades pour conserver, en Gaspésie, des dizaines d’emplois chez Hydro-Québec et à Service Canada. Photo : Phillipe Daoust

C’est au tour de la Conférence régionale des élus (CRÉ) Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de dénoncer les réorganisations centralisatrices d’Hydro-Québec et de Service Canada qui provoqueront l’abolition de dizaines de postes dans la région.

Le point commun qui unit la société d’État et le ministère fédéral est la centralisation des services actuellement offerts en région vers les grands centres.

Hydro-Québec prévoit remplacer les compteurs traditionnels d’électricité par une technologie numérique. La gestion des données se fera en ville. De son côté, Service Canada se lance dans un nouveau système de traitement des demandes de prestation d’emploi informatisé. Les pertes d’emplois toucheraient plus particulièrement le bureau de New Richmond. Dans les deux cas, la technologie viendra remplacer l’être humain.

Au cœur du problème

Selon Bertrand Berger, président de la CRÉ, la centralisation des services vers les grands centres urbains n’est pas la solution idéale. «Décentralisation ne rime pas nécessairement avec dépenses supplémentaires. Les grandes organisations pensent systématiquement aux scénarios de centralisation, mais n’évaluent pratiquement jamais de façon sérieuse la décentralisation de leurs services, qui pourrait avoir des impacts positifs sur les économies régionales.»

M. Berger avoue cependant comprendre les motivations d’Hydro-Québec et de Service Canada de se mettre à jour sur le plan technologique. Toutefois, il estime que les ressources humaines régionales ne devraient pas payer le prix d’une telle réorganisation. «Il ne faut pas rejeter le progrès, mais est-ce qu’on peut le traiter pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui écopent.»


Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.