Politique

Un comté de moins, et alors ?

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Lisez le dernier blogue du libre.

Lisez le dernier blogue du libre. Photo : graffici.ca

" Extrait du Blogue du Libre", de Thierry Haroun

À moins d’un revirement extraordinaire, la Gaspésie perdra un comté au profit de la métropole selon le redécoupage de la carte électorale. Et alors ? À entendre les hauts cris des députés et de l’élite régionale, perdre un comté c’est comme si on venait d’attraper la lèpre.

Lisez la suite dans notre section Blogues.

1 commentaire

Sébastien Lévesque a écrit le 23 septembre 2011

Une petite précision s’impose ici. Le mode de fonctionnement politique grec, auquel vous faites référence, est très galvaudé dans le discours actuel. La démocratie athénienne (s’appliquait uniquement à la cité d’Athènes. Les autres cités avaient des rois) était réservée aux hommes athéniens libres uniquement (les femmes, les étrangers et les esclaves étaient exclus). Environ 200 hommes pouvaient jouir de ce type de gouvernement. C’est l’origine de la démocratie, mais, comme tous systèmes politiques, il n’était pas parfait. Le débat actuel oppose essentiellement deux écoles de pensées : la représentativité populaire et la représentativité des régions vs le monde urbain. Le projet de Loi actuel respecte le principe 1 personne = 1 vote, mais est inéquitable pour les régions ressources. Ces dernières connaitront une baisse importante (3 comtés) de leur représentativité comparée au monde urbain qui se verra gratifié de 3 comtés supplémentaires. Pour nous, une baisse de cette représentativité représente une baisse de notre pouvoir politique et, collatéralement, une baisse de nos outils de développement socioéconomique. Pourtant, l’État possède la solution en lui-même avec son pouvoir de législation. Mieux encore, il a le choix entre l’application du vote proportionnel et l’établissement d’une « Chambre de régions » où un pourcentage de sièges leur serait réservé. Le vrai débat est ici!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.