Le compostage fait son entrée dans la MRC du Rocher-Percé

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Au mois d’août, des bacs bruns seront distribués aux citoyens de la MRC du Rocher-Percé.

Au mois d’août, des bacs bruns seront distribués aux citoyens de la MRC du Rocher-Percé. Photo : Thierry Haroun

Québec accorde 1,6 million de dollars au projet de compostage de la MRC du Rocher-Percé, ce qui donne le feu vert à cette initiative qui verra le jour à la fin de l'été.

Dès septembre prochain, le site de compostage sera en opération à Chandler, dans le secteur de la Débouche. Celui-ci accueillera les matières organiques des citoyens et des industries ainsi que des commerces et des institutions de la MRC.

Composter permettra de détourner de l’enfouissement plus de 4 000 tonnes de matières organiques sur une base annuelle. Ce projet de plus de 3,5 millions de dollars inclut aussi un site de traitement de boues de fosses septiques.

Selon la responsable de l'environnement à la MRC, Nathalie Drapeau, le déploiement d'une telle initiative induira des économies à moyen terme, soit d'ici cinq à sept ans, dans le cadre de la gestion des matières résiduelles dans son ensemble. À titre d'exemple, expédier une tonne de matières au lieu d'enfouissement technique à Gaspé coûte 130 $, comparativement à 60 $ la tonne pour le traitement par compostage.
 
«Il fallait saisir cette opportunité, ajoute de son côté la préfète Diane Lebouthillier. Des coûts à l’enfouissement élevés, les nouvelles exigences de la Politique de gestion des matières résiduelles et un programme de financement du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, ont été des arguments convaincants pour le conseil des maires afin d’accepter la mise en place d’un tel système».

Pas de coût supplémentaire

Le reste du financement du projet est assuré par l'entremise d'un projet d'emprunt de deux millions de dollars de la MRC. Un remboursement de 300 000 $ pourrait être accordé à la MRC via un programme environnemental de la Fédération canadienne des municipalités.

Le directeur général de la  MRC, Mario Grenier, note que le financement du projet ne coûtera pas un sou de plus pour les citoyens en raison des économies d’échelle qui se feront au cours des prochaines années.

Grâce à ce projet, a tenu à souligner le député de Gaspé, Georges Mamelonet, «le taux de valorisation de matières organiques sur l'ensemble du territoire de la MRC passera de 16 % à 60 %, ce qui permettra du même coup de réduire de façon importante les émissions de gaz à effet de serre.»

À lire aussi

Un projet de compostage sera lancé dans Rocher-Percé

1 commentaire

Martin Zibeau a écrit le 16 juillet 2012

Bravo pour cette belle initiative de compostage !

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.