Politique

La Commission scolaire René-Lévesque dénonce Québec

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La CS René-Lévesque dénonce Québec dans le dossier de la taxe scolaire.

La CS René-Lévesque dénonce Québec dans le dossier de la taxe scolaire. Photo : Mathieu Galarneau

BONAVENTURE - La Commission scolaire René-Lévesque dénonce les orientations de Québec dans le dossier des taxes scolaires.

Québec a fait connaître sa volonté d'exiger des commissions scolaires qu'elles remboursent 100 millions de dollars en deux ans aux contribuables. Le gouvernement leur reproche de ne pas avoir coupé suffisamment dans leurs dépenses administratives et d'avoir refilé la facture aux citoyens pour atteindre l'équilibre budgétaire.

Réunis en conseil mardi, les commissaires ont adopté une résolution pour critiquer l'attitude du gouvernement Marois et pour affirmer leur intention de « maintenir le cap sur les services aux élèves ».

Compressions effectuées

Le président, Jean Couture, soutient que son organisation n'a pas l'intention d'envisager un remboursement au détriment de la qualité des services offerts, alors qu'elle a dû composer avec des coupures de 1,4 million de dollars. « On dénonce le blâme adressé aux commissions scolaires. Ici, nous avons fait nos devoirs », dit-il. De fait, les dépenses administratives ont été réduites de 631 000 $ et le montant maximal autorisé du surplus accumulé a été utilisé, soit 231 000 $. Les commissaires scolaires avertissent que des compressions supplémentaires affecteraient les services directs aux élèves.

Par ailleurs, au moment où Québec souhaite mettre en place un comité chargé d'évaluer la gouvernance des écoles primaires et secondaires, le conseil s'inquiète de l'avenir des commissions scolaires. Ces derniers se sont d'ailleurs entendus pour interpeller le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre et le député de Bonaventure, Sylvain Roy, à ce sujet.

« Notre structure en est une de proximité. Nous ne sommes pas intéressés à une gestion régionale tout dirigée par Rimouski, par exemple. On va inviter nos élus à réfléchir là-dessus avec nous. On va les inviter, ils sont les bienvenus », souligne M. Couture.

Une lettre leur sera adressée au cours des prochains jours.

2 commentaires

Gilles Thibodeau a écrit le 18 octobre 2013

@ Gaétan Briand , " Il y en a des commissions scolaires qui ont abusé avec leurs surplus en se payant des voyages et des partys exorbitants aux frais des contribuables." Ha !! oui je ne savais ça et ce sont ces mêmes gens qui se targuent de faire du bénévolat , comme on peut en apprendre des choses.... "Que la CSRL dénonce ces commissions scolaires ou qu'elle encaisse les actions de Québec." Croyez - vous vraiment qu'elle puisse dénoncer ? Donc il ne lui reste qu'a encaisser.

Gaétan Briand a écrit le 17 octobre 2013

La Commission Scolaire René-Lévesque n'a qu'à avaler la pilule. Il y en a des commissions scolaires qui ont abusé avec leurs surplus en se payant des voyages et des partys exhorbitants aux frais des contribuables. C'est comme la Commission Charbonneau: il y a tellement de collusion que tous les entrepreneurs sont soupçonnés d'être dans le même bain. Que la CSRL dénonce ces commissions scolaires ou qu'elle encaisse les actions de Québec.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.