Développement économique et exportation

Collaboration entre les CLD de la Haute-Gaspésie et de la MRC de Matane

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
La directrice générale du CLD de la MRC de Matane, Hélène Gagné, croit que son organisme et son homologue de la Haute-Gaspésie ont beaucoup d’avantages à tirer d’une collaboration réciproque.

La directrice générale du CLD de la MRC de Matane, Hélène Gagné, croit que son organisme et son homologue de la Haute-Gaspésie ont beaucoup d’avantages à tirer d’une collaboration réciproque. Photo : Johanne Fournier

Depuis le congrès annuel de l’Association des centres de développement local du Québec tenu à la fin octobre, de nouveaux liens se tissent entre les centres locaux de développement (CLD) de la Haute-Gaspésie et de la MRC de Matane, surtout en matière de tourisme.

Les directrices générales des deux organismes de développement ont participé à un lac-à-l’épaule avec leur député, Pascal Bérubé, à la bibliothèque de l’Assemblée nationale. Celui-ci leur a rappelé qu’avant d’être élu, il avait œuvré au cabinet du ministre des Régions, qui est à l’origine de la création des CLD. Il les a fortement encouragées à intensifier leurs liens, malgré le fait que les deux CLD soient dans deux régions administratives différentes.

«Les deux territoires ont des relations historiques et sont des partenaires économiques importants, rappelle-t-il. On a tout intérêt à se connaître mutuellement.»

Hélène Gagné et Maryse Létourneau se sont connues à cette occasion et, si l’on en croit leur enthousiasme, la chimie a passé.

«Notre tendance à regarder vers l’ouest s’atténue pour regarder de plus en plus vers l’est, constate Mme Gagné. Matane a intérêt à se rapprocher de la Gaspésie. De plus, on a deux préfets très ouverts à l’idée.»

Début des échanges

«Depuis notre rencontre, on a une très bonne collaboration, confirme la directrice générale du CLD de la MRC de Matane. Déjà, Maryse m’a appelée pour avoir des informations sur le plan administratif. C’est nouveau, mais ce n’est qu’un début! On veut développer plus de liens dans le secteur économique entre Matane et la Haute-Gaspésie, voire même toute la Gaspésie. On travaille là-dessus.»

Déjà, le CLD de la MRC de Matane avait été interpelé par la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Gaspé-Nord pour développer la pratique de la motoneige dans les Chic-Chocs. «On nous a aussi approchés pour le développement d’un circuit de golf en Gaspésie, poursuit Mme Gagné. Matane deviendrait la porte d’entrée de ce circuit.»

Concertation sur le plan touristique

En matière de tourisme, la directrice du CLD de la Haute-Gaspésie croit que les deux organismes ont intérêt à se concerter. «Comme Destination Chic-Chocs ne gèrera plus le bureau d’accueil touristique de la Haute-Gaspésie, on est allés voir celui de Matane pour en apprendre un peu plus sur son fonctionnement, indique Maryse Létourneau. Aussi, il faudra s’asseoir ensemble pour peaufiner une relation gagnant-gagnant. On élabore un projet pour 2013. C’était déjà dans les plans de créer des liens avec le bureau d’accueil touristique de Matane afin d’informer les touristes de nos infrastructures respectives.»

Plan Nord

Avec le développement du Plan Nord, Hélène Gagné croit également que les Gaspésiens seront davantage tentés de venir travailler au sein de certaines entreprises de Matane qui sont aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre. «Matane est beaucoup plus proche et accessible pour eux», estime-t-elle.

«Avec la Chambre de commerce de La Haute-Gaspésie, on pense, concernant le Plan Nord, à mettre en place un projet de mission commerciale avec les gens d’affaires de Matane», renchérit Maryse Létourneau.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.