Politique, Sport, Affaires policières et juridiques

Cloridorme attend une réponse des assureurs pour son aréna

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Les dommages causés par le sinistre le 14 février dernier

Les dommages causés par le sinistre le 14 février dernier Photo : Municipalité de Cloridorme

CLORIDORME – La municipalité de Cloridorme n’a toujours pas de confirmation quand à la réparation ou à la reconstruction de l’aréna, partiellement détruit par un incendie survenu le 14 février dernier.

«On attend toujours les rapports d’expertises sur la structure d’acier afin de connaître sonr état», précise la directrice générale de la municipalité, Marie Dufresne.

Ce rapport déterminera si elle pourra reconstruire l’aréna à même la charpente métallique actuelle ou si elle devra bâtir entièrement à neuf.

L’aréna avait été endommagé à 40% à la suite de cet incendie qui avait pris naissance dans une plinthe électrique.

Les dommages pourraient maintenant atteindre le million de dollars.

Ce rapport est attendu avec impatience. «Si on l’avait en juin, on pourrait penser faire les travaux à temps pour la prochaine saison de hockey», précise Mme Dufresne.

Des améliorations

La municipalité pourrait profiter des travaux de réparation pour doter l’infrastructure d’une glace artificielle, sur une dalle de béton. Actuellement, la glace naturelle est faite sur un sol en gravier.

Avant de procéder à ces travaux, on s’assurerait de bien irriguer le sol pour éviter les inondations, puisque l’amphithéâtre se trouve dans une zone inondable. «On va rehausser la surface de jeu de façon à éviter les inondations», indique Mme Dufresne.

Le bâtiment, construit en 1975, bénéficiait à chaque année d’un budget de 20 000 $ afin d’améliorer les équipements. «On était justement rendu à l’étape de faire un plancher pour la glace et à améliorer les équipements sonores», souligne Mme Dufresne.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.