Développement économique et exportation

Le CLD de la MRC Bonaventure dévoile son plan d’action

Par ,
Le président du CLD de la MRC de Bonaventure et maire de Saint-Alphonse, Gérard Porlier

Le président du CLD de la MRC de Bonaventure et maire de Saint-Alphonse, Gérard Porlier Photo : Michel Morin

Le Centre local de développement (CLD) de la MRC Bonaventure a dévoilé mercredi son ambitieux Plan d’action pour l’économie et l’emploi (PALÉE) des trois prochaines années.

Deux ans de travail et de consultations ont été nécessaires pour la confection de ce document. Premier d’une série de trois, le PALÉE devrait mener l’organisme en 2020.

«Le but est de développer le milieu par des gens du milieu. On veut aussi amener les élus municipaux à jouer un rôle dans le développement local. La région doit être participative dans son développement», explique le président de l’organisme et maire de Saint-Alphonse, Gérard Porlier, qui espère que le plan d’action va réveiller la population.

Le CLD ciblera des créneaux prioritaires au cours des trois prochaines années touchant, entre autres, le tourisme, l’aquaculture, et les jeunes entrepreneurs, précise le directeur général, Étienne Bouchard.  

«L’agriculture de niche qui permet de développer l’autonomie alimentaire, le secteur forestier en constante mutation et la relève seront aussi particulièrement ciblés. Malgré nos priorités d’action, nous ne sommes pas fermés à investir dans d’autres créneaux. Nous ferons plus de suivis d’entreprises également.»

Cet ambitieux plan de développement ne pourra toutefois s’appliquer sans un bassin de ressources humaines important reconnaît M. Porlier. «Nous sommes dans des années de changements. La plus grosse difficulté, c’est de conserver nos employés actuels. Avec les salaires offerts dans le cadre du Plan Nord, nous perdons des gens qualifiés.»

Étienne Bouchard a d’ailleurs vu des projets d’entreprises tomber à l’eau faute de travailleurs. «La problématique de main-d’œuvre l’était déjà avec ou sans Plan Nord, car nous avons une population vieillissante. Toutefois, ce problème ne touche pas que la Gaspésie. Il faut innover. L’enjeu, c’est l’immigration», lance M. Bouchard   

Actuellement, 38 % des entreprises sont toujours en opération en Gaspésie après cinq ans, quatre points de moins que la moyenne provinciale. Depuis sa fondation en 1998, l’organisme a investi plus de 6,3 millions de dollars $ dans des entreprises de la région.

Le Plan d’action pour l’économie et l’emploi est disponible sur le site internet du CLD Bonaventure.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.