Développement économique et exportation

CLD de Bonaventure : moins d’investissements, mais plus d’interventions auprès des jeunes entrepreneurs

Par ,
Le directeur général du Centre local de développement de Bonaventure, Étienne Bouchard, se réjouit d'une nouvelle effervescence touchant les jeunes entrepreneurs.

Le directeur général du Centre local de développement de Bonaventure, Étienne Bouchard, se réjouit d'une nouvelle effervescence touchant les jeunes entrepreneurs. Photo : Gilles Gagné

NEW RICHMOND – Le Centre local de développement de la MRC de Bonaventure a connu une baisse de ses investissements dans les entreprises de son territoire en 2013, mais ses interventions auprès des entrepreneurs de 18 à 35 ans ont connu une hausse marquée.

De plus, le directeur général du CLD, Étienne Bouchard, prévoit que l‘année 2014 sera caractérisée par une hausse des interventions et du montant total investi dans les entreprises.
 
« En 2013, on a investi 413 000 $. Notre moyenne des trois années précédentes avait été de 660 000 $. Depuis le tout début du CLD en 1999, le montant annuel d’investissement a été de 400 000 $, alors on est dans la moyenne (…) Mais on veut remonter à 555 000 $ en 2014 et les premiers mois nous indiquent que c’est réalisable », précise M. Bouchard.
 
La somme de 413 000 $ n’inclut pas 59 500 $ injectés dans l’environnement économique. Le premier montant a supporté des investissements totaux de 4,1 M$.
 
En 2013, le CLD de Bonaventure a maintenu sa stratégie d’appuyer un moins grand nombre de projets, mais d’effectuer un accompagnement plus serré. « On a découvert il y a trois ans que le taux de survie des entreprises qu’on appuyait n’était pas plus élevé que le taux de survie des entreprises au Québec (…) C’est pourquoi on intervient moins souvent; on cible plus les entreprises qu’on accompagne », souligne Étienne Bouchard.
 
Il note que la Baie-des-Chaleurs est passée par une période de ralentissement économique en 2013. « À ce que j’entends, des entreprises ont eu des difficultés de liquidités pendant l’hiver (…) À présent, on en sort », dit-il.
 
M. Bouchard s’enthousiasme en voyant le retour résolu des jeunes dans des initiatives de développement économique appuyées par le CLD.
 
« En 1999, quand nous avons ouvert, 45 % de notre clientèle était constituée de jeunes de 18 à 35 ans. En 2006, c’était 10 %. De 2006 à 2010, il y a eu une légère remontée de 10 à 14-15 % (…) En 2013, la proportion est à 26 %. On l’a vu au gala de la Chambre de commerce (de la Baie-des-Chaleurs). Il y a beaucoup d’entreprises en voie de transfert vers la relève », analyse M. Bouchard.
 
En 2013, le programme Jeunes promoteurs a suscité des interventions de 140 000 $. « C’est le double de la moyenne. Nous avons eu huit ou neuf dossiers. Il y a beaucoup de relève qui se manifeste », note-t-il.
 
L’assemblée générale annuelle du CLD de Bonaventure a eu lieu dans l’atelier de Rail GD, une entreprise de réparations de matériel ferroviaire établie dans ce nouvel édifice bâti en 2012 dans le parc industriel de New Richmond.
 
« On travaille présentement à des améliorations sur un quatrième wagon pour le train touristique Amiral. On a aussi obtenu un contrat de réparation de deux locomotives d’une compagnie du Cap-Breton », précise le président de Rail GD, Gilles Babin. Il a offert une visite des lieux aux participants de l’assemblée annuelle du CLD.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.