Art, culture et loisirs

Un cinquième roman pour l'écrivain gaspésien Georges Guy

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Georges Guy vient de faire paraître son cinquième roman, intitulé «Vive la Haute-Gaspésie libre».

Georges Guy vient de faire paraître son cinquième roman, intitulé «Vive la Haute-Gaspésie libre». Photo : Dominique Fortier

L'auteur Georges Guy de Sainte-Anne-des-Monts lance son cinquième roman intitulé «Vive la Haute-Gaspésie libre».

L'écrivain, de son vrai nom Guy Chrétien, vient de publier, à compte d'auteur, un roman futuriste et fantaisiste, dont le récit se déroule en Haute-Gaspésie en 2044. «Ça raconte l'histoire de Haut-Gaspésiens qui cherchent des façons non pas de se sortir de leur misère, mais plutôt de leurs problèmes, décrit l'homme de lettres natif de Saint-Octave-de-l'Avenir. Parmi leurs moyens, ils vendent du vent qu'ils mettent en sacs et qu'ils transforment pour qu'il soit chaud ou froid. Ils vendent ça dans différents pays.»

«Pour moi, c'est un livre extraordinaire, commente l'auteur-compositeur-interprète Daniel DeShaime, un collaborateur de longue date de M. Chrétien. C'est inattendu d'avoir tout à coup un livre aussi riche et inventif de Guy, non pas que ses autres livres ne l'étaient pas, mais je veux dire aussi futuriste. Dans son roman, Saint-Octave-de-l'Avenir est devenu une grande ville. On parle aussi de différents villages de la Haute-Gaspésie. Le livre, dont le titre est assez accrocheur, captive dès le départ.»

«Dans le roman, les Gaspésiens sont très créatifs dans leur façon de faire, poursuit celui qui a écrit la présentation du roman publiée sur la couverture arrière. Il y a un message là-dedans. On devient libre dans la mesure où on décide de le devenir soi-même. Ce livre rappelle, comme les gens de Saint-Octave, qu'on peut faire beaucoup de choses quand on décide de les faire. J'invite les gens à lire ce livre. Il y a une liberté et une créativité extraordinaires dans ce roman sur la Haute-Gaspésie. Ce n'est pas un livre qui ressasse la déprime. Au contraire, il nous donne tout à coup le goût de faire des choses!»

Longue feuille de route

En dépit de ses 86 ans, Guy Chrétien indique, avec un sourire trahissant pour lui l'évidence, qu'il a encore des projets d'écriture.

L'auteur, qui s'est donné le nom de plume de Georges Guy en 1951 en s'inspirant de son idole Georges Guétary, a écrit environ 125 nouvelles pour différents magazines, tels «Châtelaine», «Maclean» et la «Revue moderne», en plus d'avoir publié de nombreux articles, notamment dans «Le Bulletin des agriculteurs». Il a aussi signé 26 pièces de théâtre qui ont toutes été jouées et une quarantaine de dramatiques pour Radio-Canada. M. Chrétien a été rédacteur publicitaire pour Radio-Canada à Matane de 1957 à 1987.

Le dernier-né de ses livres est vendu à la Librairie L'Expression et à la Cité Hi-Tech de Sainte-Anne-des-Monts ainsi qu'à l'épicerie Axep de Cap-Chat. Le romancier tiendra une séance de signatures le samedi 13 octobre à 13h à La Chouette Librairie de Matane, où le roman sera également vendu.

2 commentaires

Lise Duguay a écrit le 10 juillet 2013

Je veux votre livre : Saint-Octave,pure laine. Dites moi de quelle facon ou désirez être payer pour l'exemplaire. Bien à vous , Lise Duguay

Michel Morin a écrit le 8 décembre 2012

Guy réussit à aller au fond de l'âme des gaspésiens. Trois de ses livres ont attiré mon attention. Le premier décrit l'âme des années 1950, le deuxième est contemporain et ce troisième nous propulse dans les années 2050. Presque hilarant ce dernier livre! Il faut lire d'un couvert à l'autre « Vive la Haute-Gaspésie libre », surtout sans y voir une expression du mouvement indépendantiste québécois, avec une ouverture d'esprit qui ne s'arrêtera pas aux détails du langage ou aux détails techniques. Quoique... pourra-t-on inventer un jour ce que Georges Guy a conçu?

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.