Développement économique et exportation

La cimenterie pourrait être alimentée par du pétrole albertain

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Du coke de pétrole de l’Alberta pourrait alimenter la future cimenterie de Port-Daniel.

Du coke de pétrole de l’Alberta pourrait alimenter la future cimenterie de Port-Daniel. Photo : Antoine Rivard-Déziel

GASPÉ – Du coke de pétrole provenant des sables bitumineux de l’Alberta pourrait alimenter en combustible la future cimenterie de Port-Daniel-Gascons.

Selon Le Devoir, l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique et Greenpeace avancent que « si le projet d’inversion du flux dans l’oléoduc d’Enbridge va de l’avant, Suncor pourrait construire une unité de cokéfaction à sa raffinerie de l’est de Montréal, un secteur déjà lourdement affecté par la pollution atmosphérique. »

Le quotidien affirme, selon une source, que « le coke de pétrole sera la principale source même si l’entreprise détient aussi les permis pour se servir de pneus et de charbon » pour chauffer le four.

Les deux organismes avancent que la cimenterie deviendrait ainsi le plus gros incinérateur de coke de pétrole au Québec. Le quotidien affirme que la cimenterie relâchera 1,7 million de tonnes de GES par année au cours des cinq premières années d’exploitation au titre d’une transformation annuelle de 2,2 millions de tonnes de calcaire, ce qui représente l’émission annuelle de plus 600 000 voitures.

L’étude souligne aussi que « le coke de pétrole contient des volumes significatifs de particules […] ainsi que deux métaux toxiques émis sous forme de particules qui sont particulièrement préoccupants, soit le nickel et le vanadium. Ces particules peuvent occasionner des problèmes cardiaques et respiratoires ».

BAPE?

En réaction, le groupe Environnement Vert-Plus a confié au Devoir qu’il continuera de demander un BAPE pour faire la lumière sur l’ensemble du dossier.

Cependant, la première ministre Pauline Marois avait indiqué à la fin du caucus du Parti québécois, à la fin août, à Carleton-sur-Mer, que le projet de cimenterie pouvait aller de l’avant sans un Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Elle avait indiqué au sujet de la pertinence d’une telle étude que « ce n’est pas prévu puisque ça ne répond pas aux critères habituels d’un BAPE. Nous avons examiné ce projet sous tous les angles environnementaux et pour l’instant, il n’y a pas de barrières réelles à ce projet. Il y a des balises cependant qu’on pourra mettre en place pour nous assurer que l’environnement est protégé, mais il n’y a pas d’entraves majeures ».

11 commentaires

gagne a écrit le 26 septembre 2014

je ne sais pas si vous vous basez sur votre intuition mais aller regarder se qui se passe a chicago aujourd'hui il est presque trop tard le mal a commencer. alors attendons nous que l'on vive la meme chose qu'eux

Dany Blais a écrit le 2 octobre 2013

Je n'ai pas de diplôme universitaire, je ne fais que dire la vérité. Je suis allé à l'école avec eux, faut dire que la majorité de la Baie-Des-Chaleurs, le constat est pas mal le même. Que voulez-vous que je vous dise, des histoires à l'eau de rose? La Gaspésie s'est vidée justement par un manque de vision des dernières générations, dont la mienne (10 ans que je suis parti malheureusement). Je les entends tous dire: Quand la cimenterie va ouvrir, j'retourne là-bas. Pourquoi la seule solution est la cimenterie, le pire projet pollueur de tout le Québec qui va détruire l'anse de Port-Daniel?????? Pourquoi pas être plus entreprenant plutôt que de se fier aux autres?????? Par manque d'INSTRUCTION et de VISION. Désolé que le constat vous désole, je dis ce que je pense, et selon moi, c'est le cas.

Dany Brown a écrit le 1 octobre 2013

Mon cher Blais, toi tu as l'air de prétendre être plus instruit que les citoyens de Port Daniel. Je connais une multitude de personnes peu instruites qui ont plus de vision et de jugement que bien des "universifiés" Pas fort et insultant ton commentaire. L'arme des faibles, à court d'arguments on ridiculise, J'espère que si tu as bénéficié de l'instruction, dont les frais ont été payé, d'ailleurs par les travailleurs qui en ont moins, tu vas trouvé d'autres arguments démontrant que tu as l'intelligence

Dany Blais a écrit le 1 octobre 2013

La cimenterie... un beau projet pour faire aller les bras des Gaspésiens plutôt que leur cerveau.

Greg Georges a écrit le 1 octobre 2013

Je pense qu'il faut au moins regarder et donner la chance au promoteur dans ce dossier. Il y a trop de oui-dires dernièrement dans ce dossier. Je ne suis pas contre l'environnement, loin de là, mais présentement au Québec on veut simplement tout bloquer (moratoires). Si le projet du développement d'Hydro Québec était élaboré aujourd'hui, je ne suis pas sûr que ça passerait avec tout le négativisme qui reigne avec les environnementalistes. Pendant ce temps, nos programmes environnementaux du Québec sont subventionnés par le péréquation reçu de l'Alberta. C'est un peu ironique non?

suzanne tremblay a écrit le 1 octobre 2013

c'est une farce monumentale. On croirait lire la une d'un 1er avril, le plus gros poisson de l'année. Hélas!

Jean-François Samuel a écrit le 1 octobre 2013

Que de commentaires négatifs, pas sur que la famille Bombardier va vouloir se bâtir une maison d'été en Gaspésie à voir tant de négativisme sur un projet créateur d'emplois, qui va permettre de brûler les déchets des raffineries chargés de souffre, de métaux lourds et autres éléments du tableau périodique et qui va être sans impacts sur les animaux et les citoyens, c'est pas moi qui le dit c'est le promoteur. Que de négativisme.

marc thibault a écrit le 30 septembre 2013

30 ans d ouvrage a pollué et 20 ans d ouvrage à dépollué...!!!!!!!!qui dit mieux......????????.

Albert Picard a écrit le 30 septembre 2013

Ciment McInnis a résolu le problème des émissions atmosphériques nocives et empoisonnées d'une façon fort simple : Ils ont enlevé les cheminée qui normalement s'élèvent très haut dans le ciel au dessus d'une cimenterie. Madame Pauline Marois a dû regardé la vidéo promotionnelle du promoteur sur Vimeo pour tirer sa conclusion. Voir vimeo.com/67063470

Bilbo Cyr a écrit le 30 septembre 2013

Pas de danger Marie-Eve, regarde ce que j'ai trouvé sur le site de Ciment McInnis. C'est tout en nuances: Les normes auxquelles nous nous soumettrons font en sorte que ni la santé des humains ni celles des animaux ne sera affectée de quelque façon que ce soit. Il en va de même pour les écosystèmes. Les émissions de la cimenterie n’auront aucun impact sur la santé ou l’environnement. L'étude d'impact n'a toujours pas été rendue publique. Même le comité de suivi n'y a pas eu accès.

Marie-Eve Tessier-Collin a écrit le 30 septembre 2013

Ben oui, tant qu'à polluer ...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.