Développement économique et exportation

Cimenterie de Port-Daniel : la famille Beaudoin acquiert Cimbec

Par ,
La famille Beaudoin tente d'insufler un second souffle au projet de cimenterie de Port-Daniel.

La famille Beaudoin tente d'insufler un second souffle au projet de cimenterie de Port-Daniel. Photo : Site Web Cimbec

La famille Beaudoin croit assez dans le projet de cimenterie à Port-Daniel pour se porter acquéreur de Cimbec Canada et Cimbec inc.

La Société de commandite Gisement McInnis, propriété de la famille Beaudoin, la multinationale Bombardier, a en effet conclu une entente de partenariat avec les créanciers des hommes d’affaires Guy Rousseau et Bertin Castonguay le 14 décembre dernier. Ces derniers demeurent associés au projet en tant qu’investisseurs minoritaires.

«Je suis extrêmement fier de compter la famille Beaudoin parmi les principaux investisseurs de ce projet. Je suis heureux d’avoir trouvé des partenaires crédibles et engagés qui comprennent le plein potentiel du site de Port-Daniel ainsi son importance pour la communauté», a fait savoir Guy Rousseau.

Qualifié «d’investissement à long terme d’importance» par le vice-président de Finances Beaudrier Inc., qui contrôle Gisement McInnis, Jacques Lévesque, le projet de cimenterie pourrait enfin connaître son aboutissement après plusieurs années d’attente.

«Il est beaucoup trop tôt pour annoncer quoi que ce soit pour l’instant. Vous comprendrez que la transaction vient d’avoir lieu. Il y une évaluation du projet qui se fait et des études sont encore à approfondir. Au fur et à mesure que le projet va avancer, les gens en seront informés», indique le porte-parole du groupe, Denis Boucher, du cabinet de relations publiques National.

Achat de propriétés

À travers différentes sociétés, 24 résidences et plusieurs terrains ont été achetés depuis une quinzaine d’années de Cap d’enfer à Gascons, dont quelques-uns en décembre dernier, confirme la municipalité. Ces transactions ont d’ailleurs relancé les rumeurs sur le projet dans le village de Port-Daniel. Plusieurs millions de dollars auraient d’ailleurs été investis à cette fin.   

Le gisement de calcaire, de haute qualité à 97 %, sur le site est estimé à 450 millions de tonnes. La carrière serait en opération pour les 150 prochaines années selon des estimations. Outre l’achat des propriétés, la préparation du site, la route d’accès, le terminal portuaire, l’ingénierie, l’obtention des permis environnementaux ont été complétés.

Plus de 700 travailleurs seront nécessaires pour les 4 ans de construction des différentes infrastructures du complexe au coût de 1,2 G $.

Environ 200 travailleurs oeuvreraient dans la carrière par la suite.

6 commentaires

ALBERTINE BLAIS a écrit le 15 février 2014

MOI JE LEVE MON CHAPEAU A GUY ROUSSEAU QUI NA JAMAIS BAISSER LES BRAS BRAVO GUY

Xavier-Michael Langlois a écrit le 21 novembre 2012

Moi je vais tout faire pour aller y travailler. L'occasion de revenir a la maison c'est merveilleux !!!

Gilberte Michel a écrit le 28 janvier 2012

Bonne nouvelle! Avec les nouveaux investisseurs j'ai confiance. Bien beau de vouloir garder notre paysage, moi aussi j'adore le paysage de Port-Daniel mais j'ai dû m'exiler pendant 38 ans pour pouvoir gagner ma vie faute de travail en Gaspésie et mes enfants vivent la même situation. Avec la cimenterie, on pourra peut-être tous vivre chez nous.

Albert picard a écrit le 27 janvier 2012

Bonne ou mauvaise nouvelle? Bonne nouvelle pour les revenus de la municipalité qui cherche argent pour financer ses services municipaux. Bonne nouvelle pour son conseil municipal qui recherche des moyens de freiner l'exode des citoyens ou de stimuler l'arrivée de nouveaux résidents, avenant que ceux-ci ne soient pas dérangés par une mine lorsqu'ils regardent le paysage par la fenêtre de leur salon ou s'établir dans une ville où l'air est bon à respirer. Bonne nouvelle pour des travailleurs miniers qui gagneront de bons salaires. Mauvaise nouvelle pour la Baie des Chaleurs, une de 10 plus belles baies au monde qui verra une partie de sa côte grugée par un trou béant de mine à ciel ouvert. Mauvaise nouvelle pour la réputation de Port-Daniel auprès des touristes qui préfèreront passer leur chemin. Mauvaise nouvelle pour les croisiéristes qui demanderont au capitaine de s'éloigner du Cap de l'enfer. Mauvaise nouvelle pour les résidents vivant dans le giron proche de la mine et qui verront la valeur de leur propriété décroître. Mais bon, les québécois ont des mains de fer dans des gants en velour : ils savent reconnaître les bonnes nouvelles et résister aux contre-coups. Ils en ont vu d'autres : Murdochville, Malartic, Chapais, etc.. et ça semble pas si pire que ça.

REGIS BOND a écrit le 26 janvier 2012

ca sent les élection tout ca mais gardon espoire pour tout cest projet avenir ca fait oublier la perte du caaf de .GDS, DE GRANDE RIVIER.....HEN

Hugues Lantin a écrit le 26 janvier 2012

Bonne nouvelle économique ! En visionnant le site web de Cimbec, nous pouvons découvrir que beaucoup de travaux ont déjà été finalisés ce qui laisse croire que le projet devrait se concrétiser assez rapidement d'autant plus que les financiers majoritaires sont crédibles. Ce projet d'envergure devrait dynamiser la région puisqu'une masse salariale relativement importante stimulera l'économie locale dans la plupart des commerces jusqu'à Chandler ! Décidement si tous les projets planifiés se mettent en branle, ça va construire en 2012 dans la partie sud-est gaspésiennne.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.