Politique, Cimenterie

Cimenterie : le ministre Heurtel fait volte-face

Par La rédaction, graffici.ca
Avec une production de 2,2 millions de tonnes de ciment, l'installation émettrait 1,75 tonne de GES par année.

Avec une production de 2,2 millions de tonnes de ciment, l'installation émettrait 1,75 tonne de GES par année. Photo : Thierrry Haroun

Selon la Presse canadienne, le ministre de l'Environnement David Heurtel a reconnu hier que son ministère dispose d'une étude précisant la quantité de GES que pourrait émettre l'installation, qui doit être construite à Port-Daniel-Gascons.

La semaine dernière, le ministre avait pourtant affirmé le contraire, bien que Ciment McInnis, le promoteur du projet, ait soumis un document contenant l'information en 2013.

Citant cette étude demandée par son ministère à l'entreprise, M. Heurtel a affirmé, mercredi, qu'avec une production de 2,2 millions de tonnes de ciment, l'installation émettrait 1,75 tonne de GES par année.

La cimenterie, un projet de 1,1 milliard $, est appuyée par 450 millions $ de fonds publics, ce qui fait de l'État un actionnaire.


3 commentaires

Bob Eichenberger a écrit le 22 juillet 2014

Bonjour M.Pagé. Merci pour ces pistes de réponses. Je ferai des recherches sur l'état et l'efficacité des impôts sur les profits des corporations et de l'industrie lourde, des analyses de la situation présente et projetée des redevances et des parades légaux utilisées. Ensuite, il y aura une compilation des raisons invoquées pour les suicides en Gaspésie et une recherche sur le concept de la valeur statistique d'une vie. N'auriez-vous npas préféré défendre le projet au grand jour dans un BAPE plutôt que de laisser planer tous ces doutes? N'aurait-il pas été mieux de ne pas faire passer les Gaspésiens pour du monde qui achètent une voiture en écoutant le vendeur sans regarder sous le capot?

Sébastien Pagé a écrit le 21 juillet 2014

@Bob Pour la deuxième question facile, oui comme pour toutes les mines au Québec une redevance s'applique en plus de l'impôt sur les profits. En plus, le PM veut changer la loi pour que les régions ressources en aillent une partie. (Boite de pandore à mon avis) Pour la premier, c'est quand-même un peu paradoxale pcq dans notre belle région plus de gens se suicidé par manque de travail que l'inverse. Ma réponse est, j'en convient aisément, démagogue, mais la question l'était aussi. Si le sujet t'intéresse réellement, il y toute une littérature sur la valeur statistique d'une vie.

Bob Eichenberger a écrit le 21 juillet 2014

Autres questions qu'on n'a pas pu poser à un BAPE: Combien d'emplois justifient une mortalité? Si les promoteurs trouvent une autre ressource sous le gisement de ciment (des terres rares ou de l'alumine par exemple) est-ce que la Gaspésie, ou même le Québec en aura des retombées?

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.