Développement économique et exportation

Cimenterie : Les gens d’affaires enchantés

Par La rédaction, graffici.ca
Au centre, Jean-Mari Perreault, président de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs, se réjouit que Québec injecte 350 millions de dollars dans le projet de cimenterie.

Au centre, Jean-Mari Perreault, président de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs, se réjouit que Québec injecte 350 millions de dollars dans le projet de cimenterie. Photo : Archives Graffici

NEW RICHMOND - La Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs se réjouit que Québec injecte 350 millions de dollars dans le projet de Cimenterie McInnis.

Dans un communiqué émis le jour de la parution de l’article de la Presse sur le sujet, le président de la CCBDC voit déjà le projet se concrétiser et escompte des retombées importantes pour ses membres. «  Du point de vue économique, c’est l’ensemble de la Gaspésie qui sera gagnante », indique Jean-Mari Perreault, président de la CCBDC.

 

M. Perreault signale au passage qu’à l’automne dernier, la Chambre de commerce avait fait un sondage à l’interne pour connaître le point de vue de ses membres au sujet de ce projet. 91 % des 123 répondants s’étaient prononcé en faveur. Un sondage similaire avait été fait dans la MRC Rocher-Percé avec sensiblement les mêmes résultats.

 

La Presse dévoilait hier matin que le gouvernement Marois annoncera vendredi sa participation à hauteur de 350 millions à la construction du projet de un milliard de dollars. Les travaux devraient débuter en 2014. Ciment McInnis et le groupe Beaudier, le holding dirigé par Laurent Beaudoin, se sont entendus avec Québec pour le financement du projet.

7 commentaires

Bilbo Cyr a écrit le 31 janvier 2014

Tiens, on parle de la cimenterie à la Commission Charbonneau...: Il y a toujours « un petit avantage pour Tony » dans les démarches de Michel Arsenault. La juge France Charbonneau a résumé le malaise entourant la conduite de l’ex-président de la FTQ et du conseil du Fonds de solidarité. M. Arsenault a intercédé en faveur de l’entrepreneur, son ami, dans au moins trois dossiers distincts. De nouvelles écoutes électroniques présentées jeudi à la commission Charbonneau démontrent qu’il a tenté d’aider Tony Accurso à se porter acquéreur d’une cimenterie de Chandler, en janvier 2009. http://www.ledevoir.com/politique/quebec/398739/michel-arsenault-pour-les-interets-du-quebec-et-ceux-d-accurso

Sébastien Pagé a écrit le 30 janvier 2014

@Bilbo Cyr En tout respect, je comprend très bien pourquoi la quasi totalité de la population est pour ce projet. D'un point de vue strictement utilitariste, je vais poser les bases d'une analyse avantages-coûts. Coût sociaux: Dans la même ligne de pensé que M. Richard Duguay, je crois qu'il est vrai de dire que la région à tellement besoin d'emplois que ceux-ci auront très certainement un effet bénéfique nette. Les retombées directes et indirectes de Pasbébiac à Chandler seront nombreuses et pourront surement aider à amélioré la qualité de vie de la région. N'oublions pas que nous avons un nombre de décrochage effarent, un indice de pauvreté des personnes âgées à faire rougir et un taux de suicide crève coeur. Coût environnemental: Sous l'hypothèse, qui peut sembler forte sans plus d'études j'en convient, que la nouvelle usine est relativement plus écologique que ses concurrents. Chacune des tonnes de ciment provenant de cette usine polluera moins que si elle n'existait pas. Bien sûr, il aura des conséquences locales, mais j'ai confiance que les standards environementaux au Québec sont dynamiques. Je veux dire qu'ils s'adapteront aux problématiques futures. Coût économique: Sincèrement, dans une industrie qui n'a pas connu d'entrer depuis plus de 2 décennies, j'ai tendance à croire ce marché est déjà loin d'être concurrentiel. Je n'ai pas une larme pour les concurrents de cette usine.

Gaston Langlais a écrit le 30 janvier 2014

Bonsoir, Finalement, après un peu plus de vingt ans arrive la bonne nouvelle. J'ai beaucoup d'admiration pour ceux et celles qui ont toujours cru en ce projet de cimenterie. Le passage du temps avait toutes les chances d'anéantir les espoirs même des plus résistants. Demain ce sera la fête à Port-Daniel - Gascons et partout en Gaspésie. En passant, ceux et celles qui s'affichent contre tous les projets de développement représentent moins de 1% de la population. À 99% nous pouvons marcher sans crainte vers le progrès. Gaston Langlais - Gaspé.

Richard Duguay a écrit le 30 janvier 2014

@ Jean-Marc Landry: j'abonde dans votre sens, mais je crois tout de même que vous sous estimiez l'appui au projet. Je dirais donc: Jamais, ni dans mon entourage personnel, ni professionnel, n'ai-je entendu parler d'un projet qui suscite autant l'unanimité que celui de la cimenterie. Tous sont d'accord et sont favorables à ce projet. Tous l'attendent impatiemment et croient en ses retombées économiques et sociales positives. Je crois qu'il faut regarder la situation globalement et être réaliste. Je pose la question suivante: du ciment, on en aura toujours besoin; quelle est la situation préférable? continuer à en acheter d'entreprises moins performantes, plus polluantes, sans retombées pour la région ou aller de l'avant avec un projet solide, pérenne, qui créera des emplois durables et bien rémunérés dans notre région, tout en améliorant la performance environnementale globale? À ceux qui s'inquiètent de l'effet sur la santé, je vous invite à consulter les données sur l'espérance de vie de notre région comparativement à celle de la province. L'espérance de vie régionale était comparativement meilleure à l'époque de la Gaspésia, de la Stone et de Noranda qu'elle l'est aujourd'hui. Je salue l'arrivée de cette entreprise dans notre belle région et je suis très enthousiaste quant à leurs avenirs respectifs!

Jean-Marc Landry a écrit le 30 janvier 2014

@Bilbo Cyr . Je réaffirme toute l'estime que j'ai pour ceux et celles qui ont travaillé au cours des 20 dernières années à contribuer à la mise en place de ce projet. Il a nettement fallu de la détermination. Je réaffirme également que somme toute LA POPULATION DE PORT-DANIEL est très heureuse de cette bonne nouvelle pour eux ! Rien n'est parfait, toutefois nous aurons tout de même ici en Gaspésie la cimenterie la plus performante et la plus propre de la planète. Je n'entends pas en très grand nombre de commentaires négatifs de citoyens de Port-Daniel.

Bilbo Cyr a écrit le 30 janvier 2014

@ Jean-Marc Landry: La population n'ayant jamais été consultée, il est présomptueux de la considérer acquise au projet. Les répercussions vont au delà des limites municipales. Les sondages en forme d'info-pub ne peuvent pas être considérés comme un consentement éclairé, surtout lorsque menés sous pression et sans transmission de l'information nécessaire. "Du point de vue économique, c’est l’ensemble de la Gaspésie qui sera gagnante " à condition de ne pas regarder trop loin en avant. Les effets cumulatifs d'un siècle de combustion de résidus (pétroliers et autres) auront aussi un cout social, environnemental et économique.

Jean-Marc Landry a écrit le 30 janvier 2014

Il faut souligner la détermination du promoteur initial de vouloir implanter cette cimenterie à Port-Daniel ! Un projet auquel il aura fallu près de 20 ans pour un jour se concrétiser ! Enfin un peu d'espoir pour plusieurs familles de pouvoir y gagner fièrement leur vie ! La réussite de ce projet est au seul mérite de ses promoteurs et de la population qui a su les épauler.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.