Politique, Cimenterie

Cimenterie : des détracteurs

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Les travaux de la voie d'accès à la cimenterie de Port-Daniel ont été amorcés la semaine dernière.

Les travaux de la voie d'accès à la cimenterie de Port-Daniel ont été amorcés la semaine dernière. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ —  Les cimenteries existantes, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire tirent à boulets rouges sur le gouvernement Couillard à la suite de la confirmation de Québec des investissements de 450 M$ dans le projet de Ciment McInnis, de Port-Daniel-Gascons.

« L'industrie se sent trahie par son propre gouvernement. Il y a des limites à réunir autant d'aides gouvernementales, même contradictoires, pour un seul et même projet! Le projet de Port-Daniel-Gascons ne peut bénéficier du beurre et de l'argent du beurre, surtout pas dans le contexte difficile des finances publiques québécoises », soutient le porte-parole du Regroupement pour l'équité dans l'industrie cimentière québécoise, Michel Binette.

Les projections sur lesquelles le gouvernement semble se baser sont trop élevées par rapport  à la consommation réelle de ciment, selon une analyse économique commandée par le Regroupement.

Réactions politiques à Québec

Sans surprise, la Coalition avenir Québec, qui dénonce le projet depuis la première annonce faite par l'ancien gouvernement Marois, critique l'aide financière accordée par le gouvernement Couillard.

« Le premier ministre a passé la campagne électorale à dénoncer les politiques péquistes de développement économique et à accuser Pauline Marois d’avoir nui à l’économie du Québec. Or, une des premières annonces majeures de son gouvernement consiste en un copier-coller du projet péquiste bâclé de cimenterie en Gaspésie », souligne le chef, François Legault.

Il répète que chaque emploi créé par la cimenterie coûtera 1 M$ aux contribuables québécois.

À l'Assemblée nationale, le premier ministre Philippe Couillard a répliqué que c'était « une belle proposition d'affaires où les risques sont bien répartis ».

Pendant ce temps, Québec solidaire accueille cette nouvelle avec « une grande déception », soulignant que l'aide de Québec aurait pu servir à diversifier l'économie de la région plutôt qu'à « subventionner la destruction du climat ».

« Comment le Québec peut-il lutter efficacement contre les changements climatiques si la cimenterie de Port-Daniel-Gascons est susceptible d'ajouter 1,7 million de tonnes de gaz à effet de serre par année à notre bilan? », dit le député de Mercier, Amir Khadir.

5 commentaires

eddy gionest a écrit le 11 juin 2014

Mme Méthot , quelle région habitez vous ? d’après ce que j'ai vu sur vous sur internet vous êtes de la ville ? et vous avez l'air d'une écolo ? ece que je me trompe ? . pourquoi les gens d'ici vont se révolter et faire des so so solidarité , manifestations ! pourquoi ? pour 0,1 % de la population qui sont des contres tout ! , nous gens de la gaspésie ,nous voulons garder nos gens par ici a arrêter de s’exiler pour travailler , mais sans développement majeure et bien c'est du statu quo !! je vous suggère de vous battre pour votre région avant de dénigrer les gens de ma région !!!

Evangeline Methot a écrit le 9 juin 2014

Je m'attendais à des manifestations, un soulèvement de la population pour interdire cette cimenterie.....RIEN..... vous acceptez cela sans rien dire ni rien faire.... je suis très déçue .....pourquoi ? Quelques emplois qui vont détruire Port Daniel, un endroit de rêve pour les amateurs de plein air .... je suis en colère contre le gouvernement de poursuivre ce projet.....cela sent la magouille. N'y as-t'il pas des gens sensés qui vont se battre pour contrer ce projet insensé.

Albert Lachance a écrit le 5 juin 2014

@Julien Leblanc : Faites le tour des entreprises gaspésiennes et demandez-leur s'ils peuvent emprunter 1 millions à 8% d'intérêt. Vous seriez surpris...

Julien Leblanc a écrit le 4 juin 2014

@Marc-André Montmagny Fais que...? On fait quoi? On rejoint les rangs des climato-sceptiques et on attend nos premiers épisodes de smog? Personne n'est totalement conséquent dans ses gestes en matière environnementale mais il me semble que de se préoccuper de sa qualité de vie, c'est pas réservé à la "clique du Plateau". Et pour ma part, 400 millions distribués à 400 entreprises gaspésiennes améliorerait notre qualité de vie et nous éviterait de craindre une éventuelle fermeture d'usine qui nous ramènerait au même point que maintenant, non?

Marc-André Montmagny a écrit le 4 juin 2014

Un commentaire venant de la clique du plateau concernant l'environnement et la pollution n'est pas valable tant qu'à moi. Khadir vit dans une ville qui est envahit par le smog 3 mois par année mais en parle pas dans ses discours. Legault, je pense pas que le bonhomme roule en Smart ou véhicule électrique pour ses transports et doit certainement vivre à Montréal lui aussi!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.