Cimenterie

Cimenterie : des centaines d'emplois disponibles

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le maire de Port-Daniel-Gascons, Henri Grenier, confirme que les Gaspésiens seront priorisés par Ciment McInnis

Le maire de Port-Daniel-Gascons, Henri Grenier, confirme que les Gaspésiens seront priorisés par Ciment McInnis Photo : Thierry Haroun

PORT-DANIEL-GASCONS - Ciment McInnis encourage les entrepreneurs assignés au projet de cimenterie de Port-Daniel d'embaucher en premier lieu des Gaspésiens, ce qui réjouit le maire, Henri Grenier.

Lors d'une rencontre du comité de suivi de la cimenterie tenue la semaine dernière à Port-Daniel, le président de Ciment McInnis, Christian Gagnon, a confirmé vouloir favoriser l'embauche régionale, confirme le maire Grenier, qui a assisté à la rencontre en précisant toutefois que les personnes intéressées à y travailler doivent faire leur part. « Les gens ont un devoir même une responsabilité d'offrir leurs services aux entrepreneurs. D'ailleurs, le nom des entrepreneurs choisis sera affiché dans le site (Internet) de Ciment McInnis. Les gens intéressés pourront fournir leur nom ainsi que leur corps de métier ».

Henri Grenier a aussi tenu à dire que la venue d'un nouveau gouvernement libéral à Québec ne change en rien les plans du projet qui va aller de l'avant. « Le président de Ciment McInnis, Christian Gagnon, a été très clair à ce niveau-là. Il faut comprendre que c'est une entreprise privée. Ça fait environ 24 mois qu'ils travaillent sur ce projet. Ils sont rendus à l'étape de construction et le début des travaux est prévu au début du mois de mai, si la température le permet ».

L'entreprise engage localement

Dans un communiqué diffusé lundi, Ciment McInnis précise que le processus d’engagement est en cours, que plusieurs personnes ont déjà été choisies et que certaines sont résidantes de la région, notamment la personne responsable du suivi environnemental, de la santé et sécurité ainsi que la secrétaire administrative. « Tous les postes ne pourront être pourvus par des employés de la région, mais Ciment McInnis réitère son engagement à favoriser l’emploi local. Environ 2 200 personnes possèdent des cartes de compétence dans les métiers de la construction de Gaspé à Bonaventure. Il y a donc un grand bassin de ressources disponibles », rappelle l'entreprise.

Les principaux travaux qui seront réalisés cette année seront la construction de la route d’accès, la préparation du site, les travaux de concassage, le coulage du béton, l'installation d’alimentation temporaire électrique, des travaux liés au terminal maritime (pieux, passerelles et tablier de béton), la construction des silos et de la structure de la tour de préchauffage. Ainsi, de mai à juillet, de 100 à 200 personnes travailleront sur le chantier et de 300 à 600 personnes d'août à décembre.

6 commentaires

Richard Smirh a écrit le 19 juillet 2015

je suis un mmf (mécanicien de machine fixes) en avez vous besoin merci

anthony gionest lambert a écrit le 12 juin 2015

je suis de grande rivier et je veux voir ci que vous prenez des électricien, je suis disponible ,merci 418-782-7088-ou418-385-1526

ABDO MOHAMED ISMAEL a écrit le 24 février 2015

En ma qualité d'ingenieur en procédé et responsable de production dans une cimenterie, je voudrais obtenir un poste dans votre cimenterie. Cordialement.

francine gionest a écrit le 15 avril 2014

Je suis aller sur le site de Ciment McInnis pour poser une question et il nous accepte plus! Je voulais savoir c'est quand est-ce que les noms des entrepreneurs vont sortir? c'est 100 ou 200 travailleurs? 300 ou 600 je trouve une grosse différence de chiffre mais venant de Port-Daniel je ne trouve pas-ca assez clair je suis encor sceptique! Ca avance en p'tits pas de poussins!

Marc-André Montmagny a écrit le 15 avril 2014

Écrit à M. Haroun si tu veux des réponses! En tant que journaliste inscrit, il va surement avoir la réponse à tes questions!

Martin Zibeau a écrit le 15 avril 2014

Texte pour le moins ambiguë. J'avoue ne pas trop comprendre pourquoi ce texte est publié aujourd'hui. On y fait d'abord référence à un communiqué de presse introuvable sur internet. À une rencontre d'un comité de suivi de la cimenterie dont aucune trace ne peut être trouvée. D'une page d'un site internet sur l'emploi à la cimenterie qui n'a pas bougé depuis qu'elle a été mise en ligne. On y parle d'un projet « qui va aller de l'avant » alors que le contrat n'est pas encore signé entre le promoteur Ciment McInnis et le mandataire du gouvernement, Investissement Québec, selon les propos même d'Investissement Québec recueillis par Francis Vaille de la Presse et ceux des promoteurs eux-mêmes à Radio-Canada. J'aimerais comprendre quelle est la pertinence de ce texte. Peut-être est-ce pour souligner l'ambiguïté du projet lui-même ?

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.