Tourisme, Transport, Développement économique et exportation

Chemin de fer : retour à l’épandage chimique

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
L’utilisation d’une solution à base d’eau salée pour combattre la végétation cause des problèmes, notamment aux passages à niveau.

L’utilisation d’une solution à base d’eau salée pour combattre la végétation cause des problèmes, notamment aux passages à niveau. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) doit revenir à l’épandage d’herbicides chimiques le long de la voie ferrée après avoir constaté des problèmes sur la voie à la suite de l’utilisation d’une solution alternative.

La SCFG utilisait cet été une solution à base d’eau salée pour combattre la végétation, mais la semaine dernière, elle a constaté des bris d’équipements sur les signaux lumineux sur des passages à niveau entre Matapédia et New Carlisle.

Dans un communiqué diffusé lundi, la société indique que « les premières observations montrent que le produit à l’eau salée présente un effet notable sur la végétation, mais il génère par contre la corrosion rapide et importante des rails, des joints de rail et des composantes des systèmes de signalisation automatique. » Il a notamment provoqué de la rouille sur les circuits électriques de passages à niveau.

Devant cet état de situation, le SCFG a suspendu le trafic ferroviaire la semaine dernière afin d’inspecter l’ensemble de la voie ferrée.

« La circulation ferroviaire a pu reprendre samedi, à la suite des inspections. Un seul problème a été détecté sur un passage à niveau », précise le directeur, Olivier Demers.

« Nous avons essayé une méthode de contrôle qui ne recourt pas aux herbicides chimiques, mais nous devons malheureusement constater que ce test n’est pas concluant. Pour assurer la sécurité de la circulation, nous n’avons pas d’autres choix pour l’instant que de revenir temporairement à la méthode utilisée l’an passé », indique le président, François Roussy.

Des amendes

Avec le retour à l’épandage chimique, la société s’expose une fois de plus à des amendes.
Au cours des deux dernières années, la SCFG a reçu des contraventions de la part de la MRC du Rocher-Percé pour « épandage illégal d’herbicides chimiques ».
Ces amendes totalisent plus de 17 000 $.

3 commentaires

Jean-François Samuel a écrit le 15 août 2013

On doit s'attendre à un déraillement bientôt en Gaspésie. La compagnie de chemin de fer vient d'apprendre que l'eau salée entraîne de la corrosion......

Danielle Bourdages a écrit le 14 août 2013

Est-ce que d'autres sociétés de chemins de fer, et celle de la Gaspésie, ont pu avoir recours à d'autres moyens que ces deux-là par le passé?

Joseph Leblanc a écrit le 13 août 2013

Bon le bon sens commence a poindre.Pour les amendes considerer ça comme un droit de passage...............

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.