Politique

Le chef du Parti vert critique son candidat Jean Cloutier

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le candidat du Parti vert dans Bonaventure, Jean Cloutier.

Le candidat du Parti vert dans Bonaventure, Jean Cloutier.

Après avoir invité les souverainistes à voter pour le Parti québécois (PQ), le candidat du Parti vert (PVQ) dans Bonaventure, Jean Cloutier, est sévèrement critiqué par son chef, Claude Sabourin.

«C’est emmerdant de voir nos candidats appuyer un autre parti», a déclaré le chef de la formation environnementaliste avant d’ajouter que M. Cloutier «travaille contre nous.»

Rappelons que lors du deuxième débat des candidats qui s’est tenu hier à la Salle de spectacles de New Richmond, M. Cloutier a incité les électeurs souverainistes à opter pour le PQ plutôt que pour Québec solidaire afin d’éviter la réélection des libéraux.

«Je suis déçu de cette affirmation», a déclaré Claude Sabourin qui n’avait pas été averti de cette volte-face. Selon lui, c’est la chef du Parti québécois, Pauline Marois, qui serait à l’origine de cette situation. «On m’a informé qu’elle a rencontré mon candidat afin qu’il dise en public qu’il appuyait son candidat. C’est du maraudage en pleine campagne», accuse M. Sabourin.

Pas de ligne de parti

Le chef du PVQ explique qu’il n’a pas de ligne de parti au sein de sa formation politique et que son candidat est libre d’agir comme il l’entend.

Cependant, il estime que M. Cloutier lui a «tourné le dos» en rappelant que lors d’un congrès en 2006, le PVQ s’est positionné contre les fusions ou les alliances avec d’autres partis.

Il ajoute que le lien de confiance entre M. Cloutier et le PVQ est fortement ébranlé. «Le conseil exécutif aura certainement une décision à prendre au cours des prochaines semaines», a-t-il mentionné.

Jean Cloutier est vice-président du PVQ et président de l’aile québécoise de Parti vert du Canada. Il n’a pas retourné nos appels.

2 commentaires

Placide Beaulac a écrit le 1 décembre 2011

Qu'à promis Marois en échange? Il faut la talonner jusqu'à ce qu'elle crache le morceau. Journalistes, au travail!

Sylvain Bérubé a écrit le 29 novembre 2011

M. Cloutier réalise-t-il le message qu'il vient d'envoyer aux membres du PVQ à la grandeur de la province? Si cette tactique peut sembler intéressante à court terme (soit pour la présente élection), elle est contre-productive à moyen et à long terme et ébranle la crédibilité d'un parti en manque de visibilité. C'est un manque de vision, justement. Car de ce que j'en comprends, le PVQ souhaite s'élever au-dessus des séparations gauche-droite souverainiste-fédéraliste: comment demeurer crédible lorsque ton vice-président demande aux souverainistes de voter pour le PQ? Sylvain Bérubé, Sherbrooke

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.