Politique

Le chef libéral Jean Charest sera de passage à Chandler

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le chef libéral Jean Charest, lors de son passage à Gaspé en mars dernier.

Le chef libéral Jean Charest, lors de son passage à Gaspé en mars dernier. Photo : Thierry Haroun

À quelques jours du scrutin, le chef du Parti libéral et premier ministre du Québec, Jean Charest, sera de passage en Gaspésie pour la première fois de la présente campagne électorale.

Le chef libéral sera à Chandler samedi en fin d'avant-midi.

Accompagné de ses candidats dans Bonaventure et Gaspé, Damien Arsenault et Georges Mamelonet, M. Charest prévoit rencontrer des militants à la polyvalente de la municipalité. Le premier ministre se rendra par la suite aux Îles-de-la-Madeleine.

Il s’agit d’une première visite en Gaspésie pour le chef libéral depuis le début de la campagne. Jusqu’à présent, seule la chef du Parti québécois, Pauline Marois, est venue faire campagne dans la région.

Selon le sondage Segma-GRAFFICI.CA publié jeudi, le candidat libéral et député sortant dans Gaspé, Georges Mamelonet, se retrouve en sérieuse difficulté avec 20 % des intentions de vote, loin derrière son adversaire péquiste, Gaétan Lelièvre, qui récolte l'appui de 57 % des personnes interrogées.

Dans Bonaventure, le péquiste, Sylvain Roy menace de ravir la circonscription en récoltant 41 % des appuis, devant Damien Arsenault, qui obtient 34 % de la faveur populaire.

7 commentaires

Jean-François Henry a écrit le 2 septembre 2012

Plus qu'un vent de panique au PLQ. Gens de Chandler, le premier ministre est passe chez vous pcq il sait que dans BONAVENTURE il a déjà beaucoup d'appui, donc pas besoin d'y passer, c'est comme du déjà acquis(selon lui), mais comme il sait que vous êtes partisans du PQ en grande majorité' il est passe vous voir histoire de récolter quelques votes. Non non' ce n'est pas pour vos beaux yeux, mais bien pour votre vote. Est-ce qu'il a fait une annonce d'aide à la maison de soins palliatifs Le Radeau...? Bien sur que non. il n'a fait que brandir le spectre d'un référendum, dernière arme qui lui reste.

Jean-François Henry a écrit le 2 septembre 2012

Plus qu'un vent de panique au PLQ. Gens de Chandler, le premier ministre est passe chez vous pcq il sait que dans BONAVENTURE il a déjà beaucoup d'appui, donc pas besoin d'y passer, c'est comme du déjà acquis(selon lui), mais comme il sait que vous êtes partisans du PQ en grande majorité' il est passe vous voir histoire de récolter quelques votes. Non non' ce n'est pas pour vos beaux yeux, mais bien pour votre vote. Est-ce qu'il a fait une annonce d'aide à la maison de soins palliatifs Le Radeau...? Bien sur que non. il n'a fait que brandir le spectre d'un référendum, dernière arme qui lui reste.

Gilles Thibodeau a écrit le 1 septembre 2012

Une bonne recrue pour la L.N.H ,ça c'est savoir patiner ,sauf qu'il a manqué de souffle la patinoire était trop longue http://www.youtube.com/watch?v=ERlYM5DgT7c&feature=related

Lebreux patrick a écrit le 1 septembre 2012

M.Charest, est-ce que votre député vous a mis au courant du dossier de la Maison de soins palliatifs Le Radeau?Lorsque vous avez garanti tous les millions du Colisé de Québec,sur quelles normes vous vous êtes basé? Faites donc la même décision pour supporter cette si précieuse maison.Georges ne semble pas comprendre,mais peut-être que vous?

Michel L. Fréchette a écrit le 31 août 2012

C'est vrai que lorsqu'il faut battre la campagne, on vient voir les régions. Pour le chef qui est lui-même en difficulté dans son comté, venir tenter de changer l'heure des marées, la date de départ des fous de Bassan et la course de la lune, c'est un peu trop peu, trop tard. M. Charest, vous pouvez marcher dans nos rues sans craindre pour votre sécurité. Nous en avons vu d'autres et nous sommes indignés 24/7/12. Nous avons même perdu le droit le plus simple de mourir dans la dignité. Messieurs Mamelonet et Arsenault sont des personnes agréables, bien qu'un univers les sépare. Ils ont cependant ceux points en commun: être député sortant libéral et avoir été maire. Dans notre région, être maire, c'est gérer la pauvreté et vivre trop souvent de l'argent des autres. On en vient rapidement à bourrer la carte de crédit, surtout celle des citoyens. Malheureusement, vivre en fonction de ses moyens demande aujourd'hui beaucoup de créativité et de probité. Ce n'est pas si simple quand on promet la lune (pour les marées), et qu'on dilapide notre patrimoine pour impressionner ces fous de Bassan qui sont déjà au loin laissant homards et oursins poursuivre leur destin. Ce n'est pas parce que la GASpésie s'écrit comme cela que si- menterie vous me conterez.

Maxim Chartrand a écrit le 31 août 2012

Ça sent la panique au PLQ... Électeurs de Chandler, ne vous laissez pas berner par les beaux discours des Libéraux. Dans Bonaventure, on a besoin d'un vent de fraîcheur, il faut donc changer le parti au pouvoir. Allez voter en grand nombre le 4 septembre!

Bilbo a écrit le 31 août 2012

La veille des élections, il t'appelait mon fiston...Le lendemain comme de raison, il avait oublié ton nom...

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.