Charest à Gaspé : les frais serviront à défrayer les coûts

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le premier ministre du Québec, Jean Charest, sera à Gaspé vendredi pour parler du Plan Nord.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, sera à Gaspé vendredi pour parler du Plan Nord. Photo : GRAFFICI.CA

S’il en coûte 50 $ pour entendre Jean Charest parler du Plan Nord à Gaspé le 30 mars prochain, l’argent recueilli servira uniquement à défrayer les coûts de l’organisation, assure-t-on.

Dans une lettre d'invitation du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) destinée aux acteurs politiques et économiques de la région intitulée «Événement Cap Nord-Occasions d'affaires», il est dit que le MDEIE «vous offre la possibilité de participer à un événement unique portant  sur les projets qui seront engendrés par le Plan Nord. Lors de cette journée, vous aurez l'occasion d'entendre le premier ministre du Québec, Jean Charest, sur ces projets ainsi que la possibilité de participer aux séances d'information portant sur les thèmes suivants: développement du secteur éolien dans le Nord-du-Québec, logement et occasions de développement économique, services alimentaires».
 
La lettre datée du 16 mars dernier, obtenue par GRAFFICI.CA et dévoilée la semaine dernière, indique que l'événement se tiendra le vendredi 30 mars prochain de 9h30 à 15h30 à l'Hôtel des Commandants et qu'il en coûtera 50 $ pour y participer. Cela dit, plusieurs personnes ont soulevé des questions d’éthique dans les réseaux sociaux de la région quant à la façon que cet argent sera dépensé. Certains craignaient même que ces frais d’inscription servent à la caisse du Parti libéral du Québec.

La réponse officielle

Le porte-parole du MDEIE, Jean –Pierre d’Auteuil assure que ce n’est pas le cas et que l’argent amassé servira strictement pour défrayer les coûts afférents à l’organisation de l’événement. «Je dois vous dire qu’on a eu ce même genre de questionnements dans l’Outaouais [dans le cadre de cette tournée qui fait le tour des régions]. Mais l’argent sert par exemple pour les frais de location de la salle, pour les coûts liés au repas. En fait, tout ce qui entoure l’organisation de la journée», précise M. d’Auteuil.

2 commentaires

Axel Plumley a écrit le 27 mars 2012

Et si on paye plus, on peut le rencontrer en privé?? Malheureusement, ce genre de réunion n'est qu'à l'attention des entreprises, comme la plupart des décisions de ce gouvernement sournois et pourri de l'intérieur: à l'attention des entreprises, histoire de les dédommager un maximum pour bons et loyaux services, aux frais du contribuable... Nous ne sommes, enfin, que des contribuables, on contribue à financer les entreprises privées, à dédommager les investisseurs étrangers, et ici, le plan nord en est un exemple flagrant.

Bernard Tremblay a écrit le 27 mars 2012

et qui va payer pour le déplacement de M.Charest ? Quand on sait que le plan nord va constituer le fer de lance de son programme électoral ... La question doit être posée!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.