Transport, Développement économique et exportation

Le chantier naval Forillon livre son plus gros contrat à vie

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Le Peter-Fraser a quitté Gaspé vendredi dernier.

Le Peter-Fraser a quitté Gaspé vendredi dernier. Photo : Nelson Sergerie

GASPÉ – Le traversier Peter-Fraser a quitté vendredi le chantier naval de Gaspé vers sa desserte de l’île Verte. 

Le contrat de 10,2 millions de dollars accordé par la Société des traversiers du Québec  était le plus gros à vie en termes de montant pour le Chantier naval Forillon. Il a fait travailler sa cinquantaine d’employés pendant un an.

Le traversier de 34 mètres pourra embarquer 12 voitures et 75 passagers pour l’aller-retour entre l’Isle-Verte et Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, dans la MRC de Rivière-du-Loup.

Le système de propulsion du Peter-Fraser combine diesel et électricité. Sa mise au point a ajouté des cordes à l’arc du Chantier naval Forillon, estime son président, Robert Côté. « On a définitivement acquis une grande expérience au niveau de la propulsion hybride, des batteries et du partage de puissance. »

Les employés du chantier s’attellent à la construction de deux remorqueurs de 40 pieds pour une compagnie ontarienne.  « Pour la suite, on a soumissionné pour deux traversiers sur la rivière des Outaouais, indique Robert Côté. On espère être retenus parce qu’on a de l’expérience en construction de traversiers. »

1 commentaire

Magella Bérubé a écrit le 11 octobre 2013

En date du 11 Octobre 2013, le NM Peter Fraser n'a pas encore amarré au quai Ile-Verte. Il est toujours à effectuer des essais au Port de Québec.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.