Affaires municipales et développement régional

Chandler poursuit sur sa lancée en 2014

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
L'année 2014 semble prometteuse pour Chandler

L'année 2014 semble prometteuse pour Chandler Photo : Thierry Haroun

CHANDLER — En 2014, la Ville de Chandler entend poursuivre sur sa lancée sur le plan du développement économique et des infrastructures alors que les projets ne manquent pas. 

Installer des stations d’entraînement multigénérationnelles, construire un condominium industriel au parc industriel de Pabos, poursuivre les démarches avec le gouvernement fédéral pour la mise à niveau du quai de Chandler, mettre en application le plan MADA (Municipalité amie des aînés), explorer les différentes avenues du secteur des énergies renouvelables, appuyer le développement du Centre des technologies de l'information et des communications, maintenir l'équilibre budgétaire et faire la promotion des nouveaux développements résidentiels ne sont que quelques-uns des projets que la mairesse Louisette Langlois et son équipe entendent mettre de l’avant au cours des 12 prochains mois.

 

« Maintenir l'équilibre budgétaire, ça, c'est un “'must”' », insiste d'entrée de jeu la mairesse Langlois qui souligne que l'année 2014 est « pleine d'espoir ». « On a plein de projets qui sont porteurs pour notre belle et grande ville. Et dans ce contexte, on demande bien sûr au gouvernement de nous appuyer sur le plan du financement. On mise beaucoup aussi sur le renouvellement de la population en favorisant évidemment la venue de nouvelles familles. Et pour ça, ça prend de la création d'emplois ». Quand on parle d'économie à Chandler, le parc industriel, situé dans le quartier de Pabos, est un incontournable. D'ailleurs, trois entreprises y prendront place en 2014, soit la firme Usine d'asphalte Leblanc qui entend y implanter un lieu de production d'asphalte, Duguay sanitaire (récupération de fer) et Aqua-Jet Technologies (nettoyage de bouteilles).

 

« Écoutez, l'installation de ces entreprises c'est une très bonne nouvelle. Ça démontre que le parc industriel a lieu d'être », rappelle la mairesse qui souhaite également que l'échéancier de la décontamination du site de l'ex-usine Gaspésia soit respecté, soit à l'automne 2014. « On se croise les doigts ».

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.