Le Centre d’archives de la Gaspésie classé deuxième au Québec

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le Centre d’archives du Musée de la Gaspésie se hisse au deuxième rang au Québec.

Le Centre d’archives du Musée de la Gaspésie se hisse au deuxième rang au Québec. Photo : Robert Baronet

Le Centre d’archives du Musée de la Gaspésie s’est hissé au second rang au chapitre du rendement parmi les 29 centres d’archives privées agréés de la province.

L’établissement arrive tout juste derrière la Société d’histoire de Sherbrooke.

Lors de l’évaluation de son dernier plan triennal d’action effectuée par un comité d’archivistes de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le Centre a obtenu une note de 81%. Ce résultat lui a permis d’obtenir une aide financière de 33 799 $.

L’évaluation prend en considération la performance des centres d’archives privées sur le plan de l’acquisition, du traitement et de la diffusion de l’information. «  On a essayé de tabler sur le fait qu’on est en milieu muséal, ce qui est loin d’être la norme au Québec. On a beaucoup travaillé en interaction avec les autres activités du musée. Il y a une chronique du Centre d’archives dans le magazine [Gaspésie], et l’exposition permanente met en valeur davantage de documents d’archives », précise l’archiviste Jeannot Bourdages, qui n’était pas peu fier de l’annonce.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.