Éducation

Le Cégep de la Gaspésie partagera avec le Mexique

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le Cégep de la Gaspésie et des Îles pourrait accueillir des étudiants mexicains dès l’an prochain.

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles pourrait accueillir des étudiants mexicains dès l’an prochain. Photo : Geneviève Gélinas

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles a récemment signé une entente sur la mobilité étudiante et enseignante avec l’Université technologique de Querétaro (UTEQ) au Mexique. 

Ce partenariat permettra notamment à des étudiants gaspésiens de faire leur stage d’étude ou de compléter leur formation au Mexique.  Des enseignants d’ici pourront également s’y rendre pour partager leur expertise avec leurs homologues mexicains ou pour offrir des cours.

«Il s’agit de l’occasion idéale pour nos étudiants et nos enseignants intéressés par un séjour à l'international. De son côté,  l’UTEQ est intéressée à envoyer des étudiants ici pour leur permettre de suivre un an de formation en Gaspésie», explique la responsable de la mobilité étudiante et enseignante au Cégep de la Gaspésie et des Îles, Lucie d’Amours.

Première expérience

L’entente permet déjà à deux étudiantes en tourisme d’aventure au campus de Gaspé de réaliser leur stage au Mexique. Depuis le mois de janvier dernier, ces dernières sont jumelées à deux étudiants mexicains stagiaires en administration au sein de la même entreprise. Pendant leur stage d’une durée de deux mois, elles suivent également chaque matin des cours en administration des affaires et en espagnol.

«Inégalé»

Il ne s’agit pas du premier partenariat entre le Cégep de la Gaspésie et une maison d’enseignement mexicaine, mais Mme d’Amours qualifie celui-ci «d’inégalé», en raison de l’implication «sérieuse» des représentants de l’UTEQ.

«Le défi avec ce genre de partenariats est de convaincre les établissements d’investir le temps et l’énergie nécessaire pour assurer une réussite. Dans le cas de l’UTEQ, le recteur et les directeurs des programmes touchés se sont montrés emballés par le projet. On sent qu’il y a une réelle volonté d’aller loin», indique celle qui s’est rendue au Mexique pour signer l’entente.

L’offre de cours à l’UTEQ, poursuit Mme d’Amours, ouvre la porte à des échanges pour les étudiants en techniques de comptabilité et de gestion et en maintenance industrielle. 

Les universités technologiques sont des établissements publics répartis sur le territoire mexicain. La formation qu’elles offrent est d’une durée de deux ans et se termine par la réalisation d’un stage en entreprise.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.