Éducation

Le Cégep de la Gaspésie-les-Îles devra couper dans ses services

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le Cégep de la Gaspésie-les-Îles devra couper dans les services aux étudiants en raison des compressions budgétaires imposées par Québec.

Le Cégep de la Gaspésie-les-Îles devra couper dans les services aux étudiants en raison des compressions budgétaires imposées par Québec. Photo : GRAFFICI.CA

Le Cégep de la Gaspésie-les-Îles doit couper 345 000 $ à son budget de cette année. Cette compression budgétaire imposée par le ministère de l’Éducation aura un impact sur les services aux étudiants, confirme la direction de l’établissement.

En 2010-2011, le Cégep de la Gaspésie-les-îles a dû trancher 265 000 $ de son budget en vertu du projet de loi 100, adopté sous le bâillon, et qui imposait à tous les organismes gouvernementaux une coupure de 10 % dans leurs frais d’administratifs. En août dernier, le ministère de l’Éducation (MELS) imposait au réseau collégial des compressions budgétaires totalisant 19,8 millions $.

Mécontentement

Pour le Cégep de la Gaspésie-les-Îles, cette directive ministérielle se traduit par une compression budgétaire de 342 000 $ pour l’année en cours (2011-2012). Celle-ci aura un impact sur les services aux étudiants, confirme le directeur général, Roland Auger, qui est visiblement mécontent de la façon que le MELS a agi. «Écoutez, ç’a été fait sans crier gare! On nous annonce ça en cours d’année [fiscale] ce qui fait qu’on a jusqu’en juin pour faire les compressions imposées. Eh bien, ce qu’on dit à la ministre [Line Beauchamp] c’est que ça va toucher les services aux étudiants, c’est clair. On ne peut pas faire autrement. On va être responsable et on va tout faire pour minimiser les impacts sur les services. Mais écoutez, on ne peut pas couper 342 000 $ comme ça, sans impact!»

Le budget du Cégep est de 30 millions $. En tout, 1250 élèves fréquentent ses quatre campus, soit ceux de Gaspé, Grande-Rivière, Carleton et les Îles-de-la-Madeleine.

1 commentaire

Vincent-Olivier Bastien a écrit le 30 janvier 2012

J'aimerais apporter une précision qui à été laissée de côté par M. Auger. Le Cégep ne devait pas faire partie des établissements qui devaient être touché par les compressions budgétaires mais il y a eu une très forte pression de la fédération des Cégeps afin que le Cégep de la Gaspésie et des îles participent à l'exercice. Et pour finir c'est le C.A. du Cégep qui à du trancher sur la question de oui ou non participer à la compression. Résultat le Cégep était coincé avec une ministre qui ne sait plus ou couper (sans la protéger) pour financer les rêves de son premier ministre... et une fédération des Cégeps qui ne comprend pas encore les réalités du Cégep de la Gaspésie et des îles. Un Beau sandwich politique. Et les étudiants des régions payent encore, et la région y perd encore. Les étudiants au C.A. ont votés non. Vincent-Olivier Bastien Président de l'association étudiante du Cégep de la Gaspésie et des îles, campus de Gaspé.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.