Art, culture et loisirs

Catherine Audet : "on faisait tout"

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Catherine Audet (à l’avant) joue aux côtés de Pauline Martin dans Irène sur Mars.

Catherine Audet (à l’avant) joue aux côtés de Pauline Martin dans Irène sur Mars. Photo : WG Productions

PASPÉBIAC, mai 2018 – Le 26e Festival du TRAC vient d’avoir lieu à l’école polyvalente de Paspébiac, reconnue pour sa concentration théâtre qui a accueilli plus de 2000 jeunes au fil des ans. Le but premier n’est pas de former de futurs comédiens professionnels. Mais il arrive que certains aient la piqûre. GRAFFICI a interviewé trois femmes et un homme passés par Paspébiac et son TRAC. Troisième de quatre : Catherine Audet.

Catherine Audet, originaire de Maria, s’est fait remarquer pour son rôle dans la pièce Irène sur Mars, créée à Carleton à l’été 2016 puis partie en tournée, où elle joue aux côtés de Pauline Martin. La comédienne se souvient de l’un de ses premiers passages sur scène, au TRAC, costumée en… fœtus!

À l’école secondaire de Carleton, Catherine Audet faisait du théâtre avec l’enseignante Myreille Allard. Deux fois, elle a participé au TRAC de Paspébiac. « C’est drôle, on avait joué une pièce où on faisait les fœtus dans le ventre de notre mère. On l’avait écrite, on avait fait la mise en scène et les costumes », se rappelle Mme Audet. « On faisait tout, c’était vraiment de la création et ça m’a marquée. Je savais que je voulais être comédienne, j’ai eu la piqûre, mais aussi pour l’écriture, le désir de créer en gang », ajoute-t-elle.

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre en 2010, Mme Audet a surtout joué du théâtre de création. « J’aimerais éventuellement mettre plus de temps à l’écriture, écrire pour un jeune public. C’est un rêve que je porte en moi », dit-elle.

Catherine Audet souligne le plaisir de rencontrer d’autres ados passionnés de théâtre au TRAC. « Dans une société où on est parfois portés à les juger, c’est important, dans une communauté, d’avoir des occasions où on les laisse prendre la parole, monter sur scène. »

-30-

À lire aussi :

José Babin : Apprendre à créer

Tania Duguay-Castilloux : « Happée » par le théâtre

 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.