Politique

Carte électorale : réactions partagées dans la MRC d’Avignon

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le maire de Carleton-sur-Mer, Denis Henry, ne voit pas d’un bon œil l’annexion de la MRC d’Avignon à une circonscription fédérale regroupant trois MRC du Bas-Saint-Laurent.

Le maire de Carleton-sur-Mer, Denis Henry, ne voit pas d’un bon œil l’annexion de la MRC d’Avignon à une circonscription fédérale regroupant trois MRC du Bas-Saint-Laurent. Photo : Antoine Rivard-Déziel

La nouvelle proposition de la Commission de délimitation des circonscriptions fédérales pour le Québec suscite des réactions partagées dans la MRC d’Avignon. 

Les maires des différentes municipalités décideront vendredi s’ils demandent au député fédéral de la Gaspésie-les-Îles, Philip Toone, de contester la suggestion des commissaires.

Dans son rapport déposé lundi à la Chambre des communes, la commission propose d’annexer la MRC de la Haute-Gaspésie à la nouvelle version de la circonscription Gaspésie-les-Îles, qui s’étendra de Cascapédia-Saint-Jules à Cap-Chat.

Pour ce qui est des municipalités de la MRC d’Avignon, elles seront incluses dans la nouvelle circonscription Avignon-Matane, qui regroupera aussi trois MRC du Bas-Saint-Laurent, soit la MRC de Matane, de la Matapédia et de la Mitis. La circonscription Avignon-Matane remplacera donc celle de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia. 

Par ailleurs, alors qu’elle avait proposé dans son rapport préliminaire de supprimer l’une des circonscriptions dans l’Est de la province, la commission s’est ravisée et suggère maintenant de maintenir les quatre circonscriptions.

Réactions dans Avignon

Les maires de la MRC d’Avignon se réjouissent que l’Est du Québec conserve son poids politique à la Chambre des communes, mais questionnent l’annexion de leur MRC à une circonscription qui regroupe trois MRC du Bas-Saint-Laurent.

«Je suis heureux, mais déçu en même temps. Le fait que nous ayons conservé nos circonscriptions dans l’Est est une bonne chose. Mais notre MRC va se ramasser dans un comté du Bas-Saint-Laurent. C’est spécial», souligne le maire de Pointe-à-la-Croix, Jean-Paul Audy.  

Selon lui, les municipalités de sa MRC ont «beaucoup plus d’affinité» autant «administrative» que «culturelle» avec la Baie-des-Chaleurs qu’aux MRC du Bas-Saint-Laurent.

Son homologue de Carleton-sur-Mer, Denis Henry, craint pour sa part que les intérêts de la MRC d’Avignon soient moins bien représentés avec cette nouvelle carte électorale. «Une grande partie de la population de cette nouvelle circonscription provient du Bas-Saint-Laurent. Il y donc des fortes chances que le député provienne de ce coin. Les enjeux diffèrent pourtant beaucoup d’une région à l’autre. Ça pourrait avoir un impact sur notre représentativité», pense-t-il.

Les maires de la MRC d’Avignon décideront vendredi à 11h par conférence téléphonique s’ils demandent au député Toone de suggérer à la commission de revoir sa proposition.

Toone demeure prudent

Pour sa part, Philip Toone demeure prudent. Celui-ci se réjouit de constater que l’Est du Québec n’ait pas perdu de poids politique. Il voit aussi d’un bon œil l’annexion de la Haute-Gaspésie dans sa circonscription, mais se dit «en désaccord» avec la proposition de scinder la Baie-des-Chaleurs en deux. «Nous gagnons la Haute-Gaspésie, mais, du même coup, nous perdons Avignon. C’est délicat comme situation. Je souhaite sonder les maires des deux MRC pour décider si j’entame les démarches pour appeler de cette décision», dit M. Toone.

Ce dernier ne cache pas qu’il souhaite une circonscription qui regrouperait les limites de la Gaspésie administrative. Il souligne cependant que ce scénario est peu probable, étant donné que sans la MRC d’Avignon ou de la Haute-Gaspésie, la circonscription regroupant les MRC de Matane, de la Matapédia et de la Mitis ne compte pas suffisamment d’habitants. «Cette circonscription tomberait à environ 60 000 habitants, ce qui est loin du quotient électoral de 100 000 habitants», précise-t-il.

Avec la proposition de la commission, la circonscription Avignon-Matane comptera 74 547 habitants, soit 26,5% de moins du quotient électoral établi à 100 321. La circonscription Gaspésie-les-Îles comptera pour sa part 78 833 habitants, soit 22% de moins du quotient.

Le décret qui officialisera cette nouvelle carte électorale devrait être adopté l'automne prochain. S’il souhaite contester la proposition de la commission, le député Toone a encore trente jours pour recueillir la signature de dix députés et pour faire connaître sa position.  

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.