Politique

Carte électorale: Diane Lebouthillier est indignée

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
La perte de trois circonscriptions régionales, dont celle de Matane en Gaspésie, indigne la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier.

La perte de trois circonscriptions régionales, dont celle de Matane en Gaspésie, indigne la préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier. Photo : Thierry Haroun

La perte de trois circonscriptions régionales, dont celle de Matane en Gaspésie, indigne la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, qui était à l’Assemblée nationale hier.

Diane Lebouthillier faisait partie d’une délégation d’une quarantaine de préfets qui ont assisté à l’Assemblée nationale à la disparition de trois comtés en région, soit ceux de Matane, Lotbinière (dans Chaudière-Appalaches) et Kamouraska-Témiscouata (dans le Bas-Saint-Laurent).

Le projet de loi C-19 devant les sauver n'a pas été présenté par le gouvernement de Jean Charest, confirmant la disparition de ces trois circonscriptions, déplore Diane Lebouthillier.

Le ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Yvon Vallières, a par ailleurs indiqué ce projet de loi ne sera pas rappelé d'ici la fin de la session parlementaire.
 
«C'est vraiment un jour sombre. La période des questions de 45 minutes a consacré une minute et quatre secondes à cette question. Le Parti québécois a soulevé le sujet et personne n’en a parlé! Je suis déçue, je suis triste car je constate qu'aucun des partis politiques, aucun député, n'en voyait l'intérêt. C'est un manque de respect envers la Gaspésie. Et vous verrez, on est la première région à passer dans le tordeur [mais avec le temps] d'autres régions vont y goûter aussi, comme le Saguenay et l'Abitibi-Témiscamingue.»
 
Mme Lebouthillier juge que le gouvernement Charest fait preuve d’une incohérence à nulle autre pareille. «Le gouvernement parle d'occuper le territoire. Or, ce qu'il dit de l'autre côté fait que les bottines ne suivent pas les babines.»
 
Mésentente en vue?
 
De plus, la nouvelle carte électorale, qui entrera en vigueur en janvier 2012, fera passer la municipalité de Chandler du comté de Gaspé vers le comté de Bonaventure.

Cette situation n'est pas de bon augure, souligne Mme Lebouthillier. «C’est certain que la dynamique va changer parce que la MRC Rocher-Percé sera séparée en deux et en plein milieu. Et je ne suis pas certaine que la Ville de Chandler ait beaucoup d’affinités avec sa voisine de l’ouest, [la MRC Bonaventure]. C’est sûr que ça va compliquer les choses».
 
Rappelons que la MRC du Rocher-Percé est à couteaux tirés avec la MRC de Bonaventure dans le dossier entourant le projet de complexe de bois d’Atlantic Fiber Resources.

1 commentaire

Anonyme a écrit le 6 décembre 2011

Je trouve indignant qu'une telle situation soit tolérée. On a droit ici à une vrai montréalisation du Québec. Il est IMPENSABLE qu'une député puisse couvrir de tel territoire et espérer être capable de faire avancer ses projets de façon optimal. Je somme le député libéral Georges Mamelonet et le nouveau député libéral du compté de Bonaventure de s'indigner face à cette situation. Si il préfère rester dans le silence, il ne mérite tout simplement pas la place que les citoyens leurs ont accordés. On dois propulser nos régions par en avant et non par en arrière.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.