Développement économique et exportation

Carleton-sur-Mer aura son marché public

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Le marché public sera situé à l’est du stationnement (à droite sur la photo) sur une longueur de 80 pieds et une largeur de 8 pieds.

Le marché public sera situé à l’est du stationnement (à droite sur la photo) sur une longueur de 80 pieds et une largeur de 8 pieds. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Le conseil municipal de Carleton-sur-Mer a accepté d’accorder une dérogation aux propriétaires de la microbrasserie Le Naufrageur pour leur permettre d’entreprendre la construction de leur marché public.

La décision a été prise mardi soir lors de l’assemblée du conseil. «Ça s’est super bien passé et on a senti un appui de la ville. Disons qu’avec l’accord de notre voisinage, on avait de bons arguments», commente l’un des copropriétaires de la microbrasserie, Sébastien Valade.
 
Un règlement de zonage interdisait au commerce de construire à moins de 1,5 mètres de l’extrémité de sa propriété. Les plans du marché public prévoient plutôt des marges allant de 43 cm à 64 cm entre le bâtiment et la limite du terrain. La dérogation rend maintenant conforme la future construction.
 
M. Valade a indiqué que la mise en chantier du marché public débutera au cours des deux prochaines semaines. «On veut être prêt pour le printemps», explique-t-il. L’infrastructure sera située à l’est du stationnement sur une longueur de 80 pieds et une largeur de 8 pieds.
 
Le marché pourra accueillir au départ une douzaine de producteurs à la fois. Selon M. Valade, plus d’une trentaine d’entre eux sont déjà prêts à y vendre leurs produits. Il ajoute que le marché public fonctionnera par consigne, ce qui évitera aux producteurs d’être toujours sur place. La microbrasserie prévoit employer un gérant pour s’occuper du nouveau service.
 
Le maire satisfait
 
Le maire de Carleton-sur-Mer, Denis Henry, est heureux de s’être entendu avec les propriétaires de l’établissement. «Le projet fait d’une pierre deux coups. L’infrastructure permettra de minimiser l’impact du bruit relié aux activités de la terrasse sur le voisinage. Et en plus, ça va permettre aux producteurs locaux d’offrir leur marchandise à Carleton», mentionne-t-il.
 
Rappelons que pour éviter la fermeture de leur terrasse, les propriétaires de la microbrasserie s’étaient entendus au printemps dernier avec la ville et des citoyens pour ériger un mur antibruit sur le côté est du commerce. Le coût élevé du projet, qui était évalué à 30 000 $, a cependant forcé l’équipe du Naufrageur à réfléchir à une autre idée, dont le marché public.  
 
La mise en place du marché nécessite un investissement de 95 000 $. La microbrasserie est prête à payer un montant de 40 000 $. Jusqu’à présent, le ministère du Développement économique du Québec, le CLD d’Avignon et le MAPAQ se sont engagés à participer au montage financier.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.