Carleton : coup d’envoi de la 12e édition du Festival La Virée

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La 12e édition du Festival La Virée fera vibrer Carleton-sur-Mer jusqu’à dimanche.

La 12e édition du Festival La Virée fera vibrer Carleton-sur-Mer jusqu’à dimanche. Photo : Antoine Rivard-Déziel

La tradition québécoise sera à l’honneur à l’occasion de la 12e édition du Festival La Virée de Carleton-sur-Mer. 

Jusqu’à dimanche, les festivaliers pourront participer à une trentaine d’activités mettant en valeur les pratiques culturelles issues du patrimoine vivant et de la tradition québécoise.

Pour sa 12e édition, les organisateurs offrent encore cette année une programmation qui regroupe notamment des spectacles de contes, de chanson, de musique traditionnelle, de nombreux ateliers et le très populaire marché public.

«Nous avons très hâte que ça débute. Nous en sommes aux derniers préparatifs pour nous assurer que tout se passe bien», affirme le coordonnateur de l’événement Samuel Téguel, ajoutant du même coup que les 80 bénévoles sont encore très fiers de participer au prolongement de la saison touristique dans la Baie-des-Chaleurs.

Programmation musicale

Ce sont Karine Gallant, violoniste de l’Île-du-Prince-Édouard et Suzanne Léger, guitariste du Nouveau-Brunswick, qui auront l’honneur d’offrir le premier spectacle dans le cadre d’un 5 à 7 qui se tiendra vendredi au foyer du Quai des arts.  

À 20h, les festivaliers seront invités à se déplacer au Centre des congrès de la Gaspésie, où les musiciens français d’Arbadétorne les feront danser en proposant un bal traditionnel vendéen.

Le lendemain, le duo folk Moi et la Belle foulera les planches de la scène du Quai des arts dès 14h pour présenter un spectacle alliant l’ambiance rythmée des bals cajuns de Louisiane et les chansons traditionnelles du Québec et de l’Acadie.

C’est par ailleurs les formations MAZ et Vishtèn qui présenteront le spectacle du samedi soir sur la scène du Quai des arts.

Avec trois nominations aux derniers Prix de musique folk canadienne, une nomination aux Junos 2012 et une autre au prochain Gala de l’ADISQ pour son premier album Télescope, le groupe MAZ se caractérise par un son traditionnel qui s’inspire des courants musicaux actuels. «Nous avons eu un coup de cœur pour cet album. Le son de MAZ démontre que la musique traditionnelle évolue énormément. C’est un groupe à découvrir», souligne le coordonnateur du festival.

Quant à lui, le groupe acadien Vishtèn se produit à travers le monde depuis une dizaine d'années et est devenu l'une des formations acadiennes les plus reconnues. 

Pour clôturer l’événement, les organisateurs ont donné rendez-vous aux festivaliers au foyer du Quai des arts dimanche à 21h pour un jam de musique traditionnelle en compagnie de la formation MAZ et de nombreux autres artistes.

Autres activités

Comme à l’habitude, de nombreuses activités viennent se greffer à la programmation musicale.

Le très attendu marché public, qui sera ouvert les samedi et dimanche de 10h à 17h, regroupera une quarantaine de producteurs et d’artisans de la Gaspésie. L’association Gaspésie gourmande en profitera pour faire connaître les produits de ses membres avec son comptoir alimentaire.

L’école de cirque de Gaspé invite quant à elle les plus petits à expérimenter l’art du cirque les samedi et dimanche de 13h à 16h dans la cour avant du Quai des arts.

L’an dernier, environ 7000 personnes ont participé aux activités du festival. Le coordonnateur de l’événement espère que la 12e édition pourra attirer au moins le même nombre de festivaliers.

L’événement bénéficie d’un budget de 100 000 $ et est pris en charge par Maximum 90. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.