Affaires policières et juridiques

Caplan : vol de literie et d’accessoires dans un motel

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
La SQ a arrêté quatre individus âgés entre 19 et 21 ans ont été arrêtés en lien avec plusieurs vols commis en Gaspésie.

La SQ a arrêté quatre individus âgés entre 19 et 21 ans ont été arrêtés en lien avec plusieurs vols commis en Gaspésie. Photo : Antoine Rivard-Déziel

Quatre individus âgés entre 19 et 21 ans ont été arrêtés en lien avec un vol de literie, d’accessoires et d’appareils électroniques dans la nuit de samedi à dimanche dans une chambre du motel Le Ruisselet à Caplan. 

«La valeur des biens volés et endommagés s’élève à au moins 4000$. Ils ont sorti des draps, une lampe, le petit réfrigérateur, notre télévision flambant neuve. Ils ont même volé les tasses à café. Le recouvrement du divant-lit a aussi été arraché», se désole la propriétaire du motel, Pauline Martin.

La Sûreté du Québec (SQ) a été avisée des méfaits vers 7h45 dimanche matin. Son porte-parole, Claude Doiron, explique qu’une description du véhicule des suspects a été par la suite lancée à tous les agents de la Baie-des-Chaleurs et de la Vallée de la Matapédia.

«Plus tard en soirée, les policiers d’Amqui ont localisé le véhicule. Ils ont aussi été en mesure d’établir un lien entre ce véhicule et un vol par effraction dans une résidence de Saint-Siméon, un vol d’essence à New Richmond et un vol à l’étalage dans un dépanneur d’Amqui», précise-t-il.

Les quatre jeunes suspects, soit trois hommes et une femme originaires de la région de Québec, ont ensuite été arrêtés par les agents de la SQ. Trois d’entre eux ont été remis en liberté après enquête, «compte tenu du fait qu’ils n’avaient pas d’antécédents judiciaires», rapporte M. Doiron. Ces derniers comparaîtront plus tard par voie de sommation.

Le quatrième suspect, Frédéric Lachance, 21 ans, s’est retrouvé derrière les barreaux à Rimouski puisqu’il était sous le coup d’un mandat d’arrestation pour bris de condition. Le présumé voleur comparaîtra le 18 janvier au palais de justice de New Carlisle pour une enquête sur remise en liberté. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.