Développement économique et exportation

Cap-Chat : Orbite produit sa première tonne d’alumine

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Orbite prévoit annoncer le lancement de sa production commerciale en 2013.

Orbite prévoit annoncer le lancement de sa production commerciale en 2013. Photo : Gracieuseté

Orbite Aluminae a récemment produit sa première tonne d’alumine de haute pureté à son usine de Cap-Chat. 

Cette annonce survient un peu plus d’un mois après le début de la mise en service de son usine de production. La tonne d’alumine a été produite au cours de la dernière semaine de décembre et au début du mois de janvier. Il s’agit d’une production non-commerciale.

Selon la direction, cet essai démontre que le procédé de fabrication d’alumine de la société peut fonctionner à plus grande échelle.

La direction d'Orbite Aluminae a refusé notre demande d'entrevue, mais précise par voie de communiqué que les résultats obtenus à l’usine de Cap-Chat «atteignent ou dépassent les attentes initiales», qui étaient basées sur les résultats obtenus à son usine pilote et à son laboratoire à Laval.

La production non-commerciale de l'alumine se poursuivra avec une capacité de moins d'une tonne par jour. La direction précise que des échantillons seront expédiés au cours des trois prochains mois à des clients d’Europe, d’Amérique et de l’Asie.

Par la suite, l’installation d’équipements supplémentaires à l’usine permettra à la société d’augmenter sa capacité de production. Cette dernière devrait passer de trois tonnes d’ici six mois et à cinq tonnes d’ici la fin de l’année 2013. 

Orbite prévoit annoncer le lancement de sa production commerciale en 2013. 

À lire aussi

La formation pour travailler chez Orbite débutera bientôt

3 commentaires

Gaston Poirier a écrit le 25 janvier 2013

Contrairement au cas de Petrolia à Haldimand, le dossier Orbite ne me semble pas problématique au niveau de l'acceptabilité sociale, puisque les impacts humains sont concentrés dans le milieu du bois, loin des habitants. Du côté environnemental, le procédé, selon tout ce que j'ai lu, est énormément plus propre que le procédé Bayer utilisé à la grandeur du monde depuis des décennies pour fabriquer de l'aluminium. Donc, un gros gain écologique. Pour être parfaitement rassuré, j'aimerais connaître les risques de pollution des cours d'eau par les rejets, mais sinon, le projet semble prometteur et plutôt éco-responsable selon ce que j'en sais... Alors on continue et en avant le développement responsable et durable respectueux des citoyens!

Joseph Leblanc a écrit le 25 janvier 2013

Quoi tu cherche une job?

Bilbo Cyr a écrit le 25 janvier 2013

C'est quand déjà le BAPE pour tous les projets miniers?

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.