Développement économique et exportation

Le camp Bellefeuille se refait une beauté

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
D’importants travaux seront réalisés cet automne aux installations de la Base de plein air Bellefeuille, à Pabos-Mills.

D’importants travaux seront réalisés cet automne aux installations de la Base de plein air Bellefeuille, à Pabos-Mills. Photo : Site web de la Base de plein air Bellefeuille

CHANDLER – La Base de plein air Bellefeuille, du secteur Pabos-Mills, à Chandler, se paie une cure de jouvence de près de 400 000 $ afin de rafraîchir les infrastructures de ce camp de vacances fort populaire année après année.

« Il y a beaucoup de toitures et de recouvrement de vinyle à remplacer », explique le directeur du projet de réfection, Martin Arsenault.

Cette mise à niveau était rendue nécessaire puisque les derniers travaux majeurs sur le site remonte à environ 25 ans.

« Cette année, il fallait faire des travaux afin d’éviter des coûts encore plus importants si on les avait retardés », ajoute M. Arsenault.

Le centre est allé en appel d’offres et quelques entrepreneurs ont montré de l’intérêt.

Les travaux, évalués entre 300 000 $ et 400 000 $ selon M. Arsenault, selon réalisés cet automne.

Le centre peut compter sur l’appui du gouvernement du Québec, du Centre local de développement du Rocher-Percé et de Desjardins qui versent au total 240 000 $ dans le projet de réfection.

La colonie de vacances, qui organise quatre sessions durant l’été, a connu une très bonne saison.

M. Arsenault indique que 40 pour cent de la clientèle de la base de plein air provient des grands centres.

2 commentaires

Joane a écrit le 21 août 2013

Bonsoir Joane! J'ai pensé que cet article pourrait t'intéresser. Bon week-end! Beezoos, P.-S.: J'ai envoyé l'article aussi à Valois. Danielle xx

Valois a écrit le 21 août 2013

Bonsoir Valois! Voici l'article dont je t'ai parlé ce soir. Bon week-end! Beezoos, Danielle xx

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.