Développement économique et exportation

La caisse des Monts et Rivières confirme les fermetures

Par ,
La présidente de la caisse populaire Desjardins des Monts et Rivières, Pauline Dufour.

La présidente de la caisse populaire Desjardins des Monts et Rivières, Pauline Dufour. Photo : Gilles Gagné

MATAPÉDIA - La caisse populaire Desjardins des Monts et Rivières réitère sa décision de fermer les trois points de service sur les Plateaux de la Matapédia et une manifestation des membres est organisée cet après-midi.

La présidente de la caisse, Pauline Dufour, insiste sur le statut «d’entreprise» de l’organisation coopérative et reste convaincue que la fermeture des points de service de Saint-Alexis-de-Matapédia, Saint-François-d’Assise et L’Ascension-de-Patapédia était obligatoire.

«Aucune entreprise ne peut fonctionner en réalisant des pertes à répétition. Bien que cette décision ne fasse pas l’unanimité auprès de résidents des Plateaux, les dirigeants de la caisse demeurent convaincus que c’était la voie à prendre», explique Mme Dufour dans un communiqué.

La présidente affirme avoir mis en place de solutions «pour aplanir les inconvénients des fermetures». En ce sens, une employée de la caisse visiterait trois foyers de personnes âgées sur les plateaux à chaque fin de mois, pour y apporter des services financiers de base. Des solutions sont déjà en place pour faciliter le travail des commerçants, comme l’appui à la paie par virement de fonds. «On a aussi proposé aux marchands de permettre aux clients de retirer de l’argent quand ils effectuent des achats, mais certains ne sont pas d’accord», raconte Mme Dufour.

Manifestation à Matapédia

Le comité ACCORDons-nous, qui se bat depuis le début pour le maintien d’un point de service à Saint-François-d’Assise, manifestera avec les membres de la caisse résidant sur les Plateaux.

Le rassemblement pacifique aura lieu cet après-midi à 13h30, devant la caisse des Monts et Rivières, à Matapédia.

1 commentaire

Albert Picard a écrit le 16 juillet 2013

Le théorème de Madame la Présidente a un corolaire : Aucun individu ne peut fonctionner dans un environnement défavorable crée par une entreprise qui ne pense qu'à son intérêt personnel. Les fermetures de ces trois points de services sont l'expression destructive planifiée de ce qu'est notre économie capitaliste. On s'est beaucoup éloigné de la coopération. Plutôt que d'absorber des pertes en période difficile, on ferme avant même de donner au milieu des Plateaux le temps de se régénérer.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.