Politique

CAAF : Bérubé demande des explications

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le député de Matane, Pascal Bérubé.

Le député de Matane, Pascal Bérubé. Photo : Antoine Rivard-Déziel

La controverse entourant le transfert du contrat d’approvisionnement de 85 000 mètres cubes de bois attaché à l’ancienne usine de GDS, à Grande-Rivière, vers d’autres usines de la région, se poursuit alors que député péquiste de Matane, Pascal Bérubé, demande des explications aux libéraux.

Le député libéral de Gaspé, Georges Mamelonet, confirmait à GRAFFICI.CA la semaine dernière que 60 000 mètres cubes ont été transférés à l'usine Bois Granval à Grande-Vallée (MRC de la Côte-de-Gaspé), 5000 mètres cubes à la communauté autochtone de Gespeg à Gaspé (qui traite avec Granval) et 21 000 mètres cubes à la Coopérative de Saint-Elzéar dans la Baie-des-Chaleurs. Ce transfert a été fait le 2 décembre dernier.

Une décision qui suscite bien des questions, selon Pascal Bérubé. «Il y a des questions qui se posent quand on apprend que la décision a été prise le 2 décembre. Est-ce à dire que le candidat libéral dans Bonaventure [Damien Arsenault] et le député libéral de Gaspé [Georges Mamelonet] disposaient d'informations privilégiées qu'ils ont négligé de communiquer publiquement à la population avant l'élection partielle [du 5 décembre dernier]?».

L'autre questionnement de M. Bérubé porte sur la nouvelle carte électorale qui sera en vigueur aux prochaines élections. Celle-ci prévoit que le comté de Gaspé inclura la Haute-Gaspésie tout en perdant Chandler qui intégrera le comté de Bonaventure. «Est-ce que cette décision est liée entre autres au dossier de la carte électorale où le député de Gaspé - et je le dis au conditionnel - laisse aller du bois destiné à Chandler sachant que [Chandler] ne sera plus dans sa circonscription, mais dans celle de Bonaventure?»

Enfin, il juge qu'à la lumière de tout ce dossier «qu'il ne faut pas que l'attribution de forestière en Gaspésie soit l'objet d'un pouvoir discrétionnaire.»

Les libéraux répliquent

Damien Arsenault réfute catégoriquement cette dernière affirmation. «Absolument pas. [L’ex-ministre Nathalie Normandeau] avait demandé au Groupe GDS de conduire un processus transparent dans le cadre du transfert de volume de bois. Ils ont consulté et le tout a été fait de manière objective.»

À savoir si M. Mamelonet et M. Arsenault détenaient des informations privilégiées avant l’élection partielle du 5 décembre, tous deux indiquent l’avoir appris après l’élection, en admettant toutefois être au fait que cette décision allait éventuellement être prise. «Moi j’étais effectivement au courant, les élus de Rocher-Percé étaient au courant également que cette décision s’en venait avec cet objectif-là, affirme Georges Mamelonet. Il n’y a pas d’informations privilégiées là-dedans. La teneur de la lettre [du 2 décembre du ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac] on la connaissait depuis longtemps. Ça fait un an et demi que tout le monde sait que le transfert de GDS devait se faire de cette façon-là.»

M. Mamelonet souligne par ailleurs que GDS en avait fait la demande  au gouvernement du Québec «il y a plus de deux ans.»

De son côté, le député de Bonaventure et ancien maire de Saint-Elzéar, Damien Arsenault, souligne avoir appris la décision du ministre Gignac par les médias. «Ce que je peux vous dire, par contre, c’est que lorsque j’étais maire, et bien avant la campagne électorale, nous, la municipalité, avons reçu une demande du Groupe GDS qui nous demandait d’appuyer par voie de résolution ce transfert de bois. Et dans ce projet, il y avait le transfert de bois [de 21 000 mètres cubes] à la Coopérative de Saint-Elzéar. Et nous l’avons appuyée lors de l’assemblée du 12 septembre. Mais je tiens aussi à rappeler que ça fait plusieurs mois et plusieurs années que la Coop de Saint-Elzéar revendiquait plus de volume de bois.»

Carte électorale

Enfin, Georges Mamelonet ne voit comment Pascal Bérubé peut faire un lien entre la nouvelle carte électorale et le transfert du CAAF. «Écoutez, il n’y a aucun lien. Le comté de Gaspé part de Newport jusqu’à Grande-Vallée. Et je vous rappellerai, qu’à l’heure actuelle, l’usine de GDS de Grande-Rivière est dans le comté de Gaspé et que l’usine de GDS à Grande-Vallée est aussi dans le comté de Gaspé. Je ne vois pas dans quelle mesure cela aurait à voir avec la carte électorale.»

4 commentaires

Annette Bujold a écrit le 20 décembre 2011

Mme la préfet pouvez-vous déclarer publiquement dans les médias que vous n'étiez pas au courant que ce transfert de bois c'est fait le 2 décembre ? Les citoyens attendent cette confirmation de votre part pour reprendre un petit peu de confiance envers vous. Si vraiment c'est le cas , vous devrez dénoncer notre député pour ce comportement envers sa population. Je suis à l'écoute de tous les médias....

luc gionest a écrit le 20 décembre 2011

pourqu oi le caaf de gds grande riviere est il distribue gratuitement a trois groupe , alors que atlantique fiber devra debourser plus de 3 millions de dollars pour acquerir un caaf semblable n y a t il pas favoritisme dans cette decision ????????

Annette Bujold a écrit le 20 décembre 2011

Il n'y a pas un mois que Damien Arsenault est député et déja le nez de Pinocckio est poussé dans sa façe.Nos élus sont responsables de ce drame qui frappe notre MRC.Comment faire confiance à ce parti au pouvoir?Comment passer de joyeuses fêtes quand nous savons que les personnes choisies par nous pour défendre nos intérets péfèrent une ligne de partie à la place .Que Mamelonnet vienne nous expliquer lui même comment il a défendu ce dossier. A deux reprises nous du comité de citoyens de Chandler avons eu une rencontre avec lui et maintenant nous savons ce qu`' il pensait de tout ça.Soyez en colère citoyens , il faut en finir avec ce parti libéral .Nous tombons dans le comté de Bonaventure la donne va changer. Les 8000 habitants de la ville de Chandler seront là au prochaine élection et n'auront pas besoin d'une photo sur le bulletin de vote pour savoir où placer le X.La colère citoyenne gronde.

Albert Lucas.jr a écrit le 20 décembre 2011

J'ai comme l'impression que l'on nous prend pour des valises.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.