Affaires municipales et développement régional

Un budget réaliste pour la Ville de Sainte-Anne-des-Monts

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Le conseil municipal de Sainte-Anne-des-Monts a adopté son budget 2012 en séance extraordinaire mercredi.

Le conseil municipal de Sainte-Anne-des-Monts a adopté son budget 2012 en séance extraordinaire mercredi. Photo : Johanne Fournier

La mairesse de Sainte-Anne-des-Monts qualifie le budget de son administration municipale de réaliste, tout en spécifiant qu’il fait l’objet d’une gestion très serrée.

«On s’en tire très honorablement, commente Micheline Pelletier. On a réussi à équilibrer notre budget pour ne pas mettre de pression sur nos concitoyens.»

Légère augmentation du compte de taxes

Pour les contribuables, le taux de taxes foncières d’une résidence unifamiliale passera de 1,29 $ à 1,32 $  par 100 $ d’évaluation, soit une hausse de 3 cents. À cela s’ajouteront les taxes pour les services municipaux.

La tarification varie selon le secteur. Ainsi, le propriétaire d’une maison située dans le secteur de Sainte-Anne-des-Monts, dont la valeur moyenne est évaluée à 89 000 $, verra sa facture de taxes grimper de 18,90 $, soit une augmentation de 1,05%.

Le contribuable qui possède une résidence située dans le secteur de Tourelle, dont l’évaluation moyenne se situe à 65 497 $, se verra imposer une majoration de 3,90 % à son compte de taxes, soit 54,63$.

Budget augmenté

Le budget de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts augmentera de 515 640 $ en 2012, soit une majoration de près de 6%. Il s’élèvera ainsi à 9,2 millions $.

Ce montant inclut un nouveau budget consacré à la stratégie de diversification économique financée par des subventions provenant de Développement économique Canada et du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et pour laquelle l’ancienne députée provinciale Nancy Charest a été engagée.

Par conséquent, en soustrayant cette somme totalisant près de 350 000 $, l’augmentation du budget se situe à 171 231 $, ce qui représente près de 2%.

Cette somme supplémentaire s’explique par la hausse de la taxe de vente du Québec, une baisse des revenus de transfert, la révision du rôle d’évaluation, la hausse de la cotisation à la Sûreté du Québec et l’ajout de ressources pour les travaux publics.

Investissements à prévoir

Au cours des trois prochaines années, la Ville prévoit réaliser des travaux d’immobilisation estimés à plus de 4 millions $. «La piscine et l’aréna sont deux lourdes infrastructures qui demandent de grandes dépenses», spécifie Mme Pelletier.

Des dépenses de 48 000 $ ont déjà été engagées pour la réfection du système de filtration de la piscine, qui devrait rouvrir ses portes dans quelques jours. Une deuxième phase de réparations est prévue au cours de la prochaine année.

Des investissements d’environ un million $ seront à prévoir en 2013, notamment pour le changement du système de refroidissement de l’Aréna J. Robert-Lévesque, qui ne répond plus aux normes.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.