Affaires municipales et développement régional

Budget municipal : légère hausse à Chandler

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
«C’est un budget tout à fait raisonnable et réaliste dans le contexte actuel», juge la mairesse, Louisette Langlois

«C’est un budget tout à fait raisonnable et réaliste dans le contexte actuel», juge la mairesse, Louisette Langlois Photo : Thierry Haroun

La Ville de Chandler a adopté lundi dernier son budget 2012 qui s’établit à 10,4 millions de dollars.

Le compte de taxes des citoyens de Chandler connaîtra une légère hausse en 2012. Ainsi, la taxe résidentielle s’établit à 1,02 $ du 100$ d’évaluation, une hausse de trois cents par rapport à l’an dernier.  La taxe sur les immeubles non résidentiels augmente de dix cents, s’établissant à 1,53 $.

Concrètement, pour une maison évaluée 105 000 $, dans le quartier de Chandler, le compte de taxe s’élève à 2 245 $, une hausse de 23,75$. À Saint-François-de-Pabos, Pabos Mills, Pabos et Newport, la hausse moyenne de la taxe résidentielle est de 1,3 %.

La taxe sur les matières résiduelles demeure à 270 $ par porte. La tarification de l’aqueduc et des égouts ne subit aucune augmentation.

Dans la colonne des revenus, les taxes représentent 61,46 % du budget, soit près de 6,4 millions $.  Le reste des sommes proviennent notamment des transferts gouvernementaux. Dans la colonne des dépenses, l’hygiène du milieu accapare 21,15 % du budget, devant l’administration générale (14,49%), loisirs et culture (14,19%) et le capital sur les dettes (13,93%), entre autres.

Enfin, les élus ont adopté le programme triennal d’immobilisations 2012-2014 qui s’établit à un peu plus de 44 millions $.  

Un bon budget

«C’est un budget tout à fait raisonnable et réaliste dans le contexte actuel. Écoutez, on parle d’une augmentation de trois cents du cent dollars d’évaluation, ce qui est en pourcentage en deçà de l’indice des prix à la consommation. Alors je pense qu’on gère bien et avec prudence», juge la mairesse, Louisette Langlois.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.