Tourisme

Bourg de Pabos : le site sera amélioré

Par Nelson Sergerie, journaliste, graffici.ca
Le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, le président du conseil d'administration du Bourg de Pabos, Henri Lemay et son directeur général, Jean-Luc Tremblay.

Le ministre responsable de la région, Gaétan Lelièvre, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, le président du conseil d'administration du Bourg de Pabos, Henri Lemay et son directeur général, Jean-Luc Tremblay. Photo : Nelson Sergerie

CHANDLER – Le Parc du Bourg de Pabos de Chandler investira 235 000 $ afin de restaurer et améliorer ses infrastructures de camping, des travaux qui devraient être complétés l'automne prochain.

La direction pourra aller de l'avant avec les projets d'aménagement d'un récréoparc pour enfants et la restauration des aires de stationnement et de repos grâce à une aide de Québec de 100 000 $. La corporation gestionnaire du site investira également 100 000 $ à même ses fonds propres et des commandites complètent le montage financier.

« L'objectif à atteindre avec ce récréoparc est d'augmenter la fréquentation de l'ensemble de nos services », indique le directeur général du Bourg de Pabos, Jean-Luc Tremblay.

Actuellement, le site reçoit 15 000 visiteurs par année.

Les travaux devraient s'amorcer à la fonte des neiges.

« C'est difficile en début de saison. On va probablement commencer les aménagements au printemps et terminer à l'automne », indique M. Tremblay.

Les travaux ont été confiés à la firme Tessier récréo-parc.

Deuxième phase à venir

Après avoir complété cette première phase, l'organisme vise à augmenter le nombre de sites de camping de 30 pour un total de 150, améliorer les sentiers et favoriser une meilleure fréquentation de la plage.

Le centre d'interprétation a aussi besoin d'une cure de rajeunissement.

M. Tremblay estime que 200 000 $ seraient nécessaires pour réaliser ces nouveaux investissements.

« On a d'autres demandes déposées [auprès de Québec] et on attend des réponses », précise M. Tremblay.

Site historique

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a retracé l'historique du site des années 1730 à 1758. Il souligne que la famille de Bellefeuille s'est installée à cet endroit et y a développé la morue salée-séchée. Elle était expédiée en Europe afin de tenter d'enrayer la famine qui sévissait à l'époque. Le général anglais Wolfe a mis le feu au site en 1758.

« Un site de cette nature mérite d'être soutenu. Nous allons faire d'autres annonces éventuellement afin de consolider l'offre de services et augmenter la clientèle. On parle d'un site qui est important pour la région », dit le député de Bonaventure, Sylvain Roy. 

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.