Tourisme

Le Bioparc vise à amasser 500 000 $ en commandites

Par Karyne Boudreau, journaliste, graffici.ca
Le maire de Bonaventure, Rock Audet, le président d’honneur de la campagne, Marie-Louis Bourdages, la directrice générale du Bioparc et son président de conseil d’administration Marie-Josée Bernard et Aurélien Bisson.

Le maire de Bonaventure, Rock Audet, le président d’honneur de la campagne, Marie-Louis Bourdages, la directrice générale du Bioparc et son président de conseil d’administration Marie-Josée Bernard et Aurélien Bisson. Photo : Karyne Boudreau

BONAVENTURE – Le Bioparc de la Gaspésie à Bonaventure a officiellement lancé ce matin sa campagne de financement par donations et commandites corporatives dont l’objectif a été fixé à 500 000 $.

« Ce n’est pas une campagne de type porte-à-porte. On ne refusera aucun don, mais on vise les commerçants de la région et les corporations nationales en échange d’un plan de visibilité sur le site », mentionne le président du conseil d’administration du Bioparc, Aurélien Bisson.

Cette campagne de financement vise à compléter la mise de fonds du Bioparc pour la réalisation de la deuxième phase de son plan de développement évalué à 5,5 M$ et dont les premiers travaux sont prévus dans quelques semaines.

Vers l’autofinancement

« Avec ce projet, on veut faire passer le temps de visite de 3 h à 5 h et plus, ce qui permettra de garder le touriste chez-nous plus longtemps et de favoriser les impacts sur les revenus croisés, c’est-à-dire l’achat dans la boutique et le restaurant par exemple », explique la directrice générale du Bioparc, Marie-Josée Bernard qui entend bien voir ainsi l’autofinancement du Bioparc passer de 75 % qu’il est aujourd’hui à 100 %.

Aussi, la phase deux du plan de développement du Bioparc bonifiera ses infrastructures animalières et de services. Un nouveau pavillon sera construit et abritera une collection vivante d’amphibiens et reptiles du Québec. Quatre nouvelles espèces de mammifères, dont le castor, s’ajouteront sur le site. Le bassin des phoques communs sera complètement réaménagé. Des excursions nautiques dans le barachois de Bonaventure seront offertes. L’aire d’accueil subira des transformations importantes, de même que la boutique et le restaurant.

« C’est sans hésitation que j’ai accepté d’agir comme président d’honneur de la campagne, a lancé Marie-Louis Bourdages, personnage bien connu dans le monde des affaires en Gaspésie (…) Moi j’ai mis 5 000 $ au début du Bioparc, c’était de l’argent pour moi à cette époque, mais je n’ai jamais regretté parce que c’est majeur comme impact pour l’industrie touristique régionale ».

Le président du conseil d’administration du Bioparc, Aurélien Bisson, précise aussi que le Bioparc est l’attrait touristique le plus populaire en Gaspésie après les parcs nationaux (plus de 26 000 visiteurs cet été). Il ajoute que le Bioparc génère actuellement une trentaine d’emplois.

Profitant de la conférence de presse de lancement de campagne ce matin à Bonaventure, le député péquiste Sylvain Roy a confirmé qu’il irait d’une donation de 5 000 $, un bon début pour l’organisation.

Le comité de campagne s’est donné jusqu’en mars 2015 pour atteindre son objectif. « La campagne sera une excellente occasion pour une entreprise de s’impliquer dans le développement du parc animalier tout en profitant d’un plan de visibilité qui fera amplement connaître l’association avec le Bioparc. De plus, le Bioparc est en mesure de remettre des reçus aux fins d’impôts en ce qui a trait aux dons », précise la directrice général de l’établissement.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.