Politique

Bernard Drainville défend sa vision du Parti québécois à Gaspé

Par ,
Bernard Drainville veut se retrousser les manches pour permettre au PQ de traverser la crise actuelle.

Bernard Drainville veut se retrousser les manches pour permettre au PQ de traverser la crise actuelle. Photo : Phillipe Daoust

Le député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, a profité de son passage à Gaspé vendredi dernier pour commenter son document visant à réformer le système politique québécois.

Le député de Marie-Victorin qui participait à une activité de financement militante au Cégep de la Gaspésie et des Îles s’est montré pour le moins réaliste sur l’impact de son rapport. Celui-ci propose une dizaine de mesures pour rétablir le lien de confiance entre les élus et les citoyens.   

«Je ne me fais pas d’illusions. Je ne ferai pas l’unanimité avec ça. C’est quand même très costaud.», estime M. Drainville. Le député propose notamment l’élection du premier ministre au suffrage universel et des élections à date fixe.

La voix du peuple

Le député a bon espoir que son document peut aider le parti souverainiste à se renouveler et à se ressourcer. «Le PQ a déjà été la voix du peuple. Je pense qu’on peut le redevenir. Mais pour le redevenir, il faut d’abord reconnaître qu’on ne l’est plus. Ça, c’est le bout dur à avaler.» Selon lui, le document a reçu une belle visibilité sur les réseaux sociaux et dans les médias.

Le PQ en Gaspésie

M. Drainville croit par ailleurs qu’il y a encore de l’espoir pour son parti en Gaspésie. Selon lui, le Parti québécois s’est toujours assuré que le développement des ressources naturelles se fasse dans l’intérêt de la population. «Dans le contexte actuel où on a l’impression qu’on donne nos ressources et qu’on n’en retire pas notre juste part, je pense que le PQ peut être le bon parti pour mener cette bataille», évalue-t-il.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.