Bénévoles gaspésiens : relève recherchée

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Régis Audet, Jeanne Poirier et Fimba Tankoano, représentants de centres d’action bénévole, ont donné le coup d’envoi de la 40e Semaine de l’action bénévole.

Régis Audet, Jeanne Poirier et Fimba Tankoano, représentants de centres d’action bénévole, ont donné le coup d’envoi de la 40e Semaine de l’action bénévole. Photo : Geneviève Gélinas

GASPÉ – Les neuf centres d’action bénévole de la région souligneront l’œuvre de leurs bénévoles tout au long de cette semaine. Ils espèrent encourager la relève au sein de leurs organisations.

Le thème de cette 40e semaine de l’action bénévole, tenue du 6 au 12 avril dans l’ensemble du Québec, est « Bénévole de la tête aux pieds », « parce que la passion habite les bénévoles, que leur engagement est entier », a expliqué le directeur général de la Fédération des centres d’action bénévole du Québec, Fimba Tankoano, de passage à Gaspé vendredi pour donner le coup d’envoi national de l’événement.

« La population de la Gaspésie est vieillissante et les bénévoles sont d’âge assez mûr, indique Jeanne Poirier, présidente du Regroupement des centres d’action bénévole (CAB) de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. On essaie de faire de la promotion et de la valorisation pour aller chercher le plus de jeunes possible. »

C’est normal que les CAB recrutent davantage de bénévoles âgés, estime toutefois Anne Minville, intervenante au CAB de La grande corvée, à Grande-Vallée. « On est axés vers les services aux aînés, donc on a plus de retraités. »

Dans d’autres sphères d’activités, les jeunes bénévoles abondent, précise Mme Minville. « À l’école ou dans les maisons de la famille, ce sont des parents qui font du bénévolat. Et dans mon secteur, les adolescents font beaucoup de bénévolat culturel, au Café de la Vieille Forge [à Petite-Vallée] par exemple. »

Au Québec, 37 % de la population est impliquée dans une activité bénévole, selon des données de Statistique Canada. Parmi ces bénévoles, 56 % ont moins de 44 ans. Ce sont toutefois les 50 ans et plus qui font la majorité des heures de bénévolat. Les jeunes sont davantage portés vers le bénévolat ponctuel.

Seulement dans les neuf CAB de la région, 1800 bénévoles dispensent leurs services.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.