Politique

BAPE pour la cimenterie : les environnementalistes persistent

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
De gauche à droite : la porte-parole de Tache d'huile, Maude Prud'homme, le porte-parole de la Coalition Éco-Vigilance Baie-des-Chaleurs, Michel Goudreau et le président d'Environnement Vert-Plus, Bilbo Cyr.

De gauche à droite : la porte-parole de Tache d'huile, Maude Prud'homme, le porte-parole de la Coalition Éco-Vigilance Baie-des-Chaleurs, Michel Goudreau et le président d'Environnement Vert-Plus, Bilbo Cyr. Photo : Antoine Rivard-Déziel

CARLETON-SUR-MER - Des groupes écologistes accusent Québec de renier son engagement visant à  réduire les gaz à effet de serre en ne soumettant pas le projet de cimenterie de Port-Daniel au BAPE. 

Réunis mercredi à Carleton-sur-Mer, les représentants des groupes écologistes Environnement Vert-Plus, Tache d'huile et la Coalition Éco-Vigilance Baie-des-Chaleurs ont dénoncé la décision du gouvernement Marois de donner le feu vert au projet sans tenir des audiences publiques.

Selon eux, le gouvernement ne tient pas compte de son engagement de réduire de 20 % d'ici 2020 les émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport à 1990. Les environnementalistes s'inquiètent particulièrement des émissions des GES qui seront relâchées par la cimenterie.

Selon une étude environnementale du projet datant de 1996, la cimenterie pourrait émettre 1,35 million de tonnes de GES par année en produisant 1 million de tonnes de ciment. En 2013, le projet prévoit produire environ le double de ciment, ce qui fait craindre le pire aux écologistes. « Si on veut être sérieux dans l'objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, seulement une consultation publique dans le cadre d'un BAPE peut nous donne l'heure juste », a déclaré le porte-parole de la Coalition Éco-Vigilance Baie-des-Chaleurs, Michel Goudreau, qui évalue que le projet actuel pourrait émettre plus de 1,5 million de tonnes de GES par année.

Alors que l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) et Greenpeace soutiennent que la future cimenterie pourrait utiliser le coke de pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta comme combustible, les groupes environnementalistes souhaitent que Québec change son fusil d'épaule et soumettre le projet au BAPE.

Le président d'Environnement Vert-Plus, Bilbo Cyr, s'explique mal pourquoi le gouvernement donne son aval, alors que l'étude d'impact sur l'environnement, qui a été réclamée au promoteur, n'est toujours pas publique. « La publication de l'étude a été promise par Ciment McInnis, qui disait qu'une fois que le gouvernement donnera son accord, elle sera publiée. Ça fait un mois que le gouvernement a donné son accord et on a seulement accès à la page couverture », critique-t-il.

Outre les groupes régionaux, l'AQLPA, Greenpeace et Équiterre souhaitent aussi que le projet soit soumis au BAPE. Le député fédéral de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, est le premier élu à demander des audiences publiques.

 

11 commentaires

Bilbo Cyr a écrit le 6 octobre 2013

En se rappelant que Belledune est parmi les sites les plus pollués au Canada...et que nos élus se sont mobilisés à corps et à cris pour éviter qu'on y opère un incinérateur de sols contaminés. Et Ciment Mc Innis, c'est pas une PME.

Dany Brown a écrit le 5 octobre 2013

J'ai demeuré plus de 30 ans à proximité de la cimenterie "Ciment Saint-Laurent" à Beauport, deux minutes du centre ville de Québec en plein quartier résidentiel, on a jamais eu de problèmes et on s'entend que la technologie des années 60, n'était pas celle d'aujourd'hui. Récemment démolie, on construit aujourd’hui, des blocs appartements sur le site, Si le sol aurait été contaminé, le site aurait été fermé. Mais moi si j'étais un investisseur, je prendrais la matière première au Québec et j'installerais la cimenterie et les jobs de l'autre bord de la baie, à Belledune, puisqu'au Québec, c'est l'endroit le plus compliqué et le plus dispendieux pour faire des affaires, Ce n'est pas pour rien qu'on est la Province avec le moins de création de PME, avec une dette qui représente 53% de son PIB, mais çà, c'est pas très important,

John leblanc a écrit le 4 octobre 2013

M.Cyr peut importe les réponses que vous aurez vous ne serez jamais satisfait donc à quoi bon vous répondre . A crier au loup contre tout un moment donné vous perdez de la crédibilité .

Bilbo Cyr a écrit le 4 octobre 2013

Même si je parlais seulement en mon nom, M Brown, est-ce que mes questions seraient moins légitimes. Au nom de combien de personne devrais-je parler pour avoir le droit de questionner ce qui se fait chez nous. Et non, je ne suis pas un Bapiste. Le BAPE est plein de défaut. Il est loin d'être parfait. Mais c'est le seul chien de garde qu'on a. Et s'il est si peu contraignant, pourquoi la compagnie refuse d'y présenter son projet d'après vous? Pas pour le délais que ça ajouterais. Le calcaire va pas passer date. Mais Pauline peut-être que oui...

Benoit Trépanier, Directeur GRAFFICI a écrit le 4 octobre 2013

@ Eddy Gionest. Nous sommes d'accords que vous vous exprimiez sur cette tribune, Nous sommes contents que votre point de vue soit différent. Mais notre politique de publication ne tolère pas les propos diffamatoires ou injurieux. Vous ne pouvez pas utiliser n'importe quel langage dans ces pages. Nous avons dû modérer votre texte. Merci de faire attention la prochaine fois. Et GRAFFICI, journal poubelle ? Vous pouvez m'appeler au 418 392-7440, poste 13. Ça va me faire plaisir de vous expliquer pourquoi ce n'est pas les cas.

Dany Brown a écrit le 4 octobre 2013

Monsieur Bilbo, les commentaires ne tirent pas tous sur le messager, en tout cas certainement pas le mien. Je demande simplement : Vous êtes le messager de qui? Et les deux autres groupes, vous représentez combien de personnes? Chaque fois qu'il y a entrevue, on parle de GROUPES environnementalistes, alors si vous parlez au nom de personnes, si vous êtes le messager comme vous le dites, pour être crédible, il faut savoir savoir qui sont vos membres. On connais les noms et le nombre de membres des Chambres de Commerce, pourquoi ne pas faire de même? si vous êtes incapable de démontrer ce qui précède, vous n'aurez jamais grand résultat. Vous allez encore pendant quelques temps crier au loup, en attirant de moins en moins l'intérêt du peuple. Les politiciens décident en fonction de leur réélection et ils regardent en premier, non pas la cause, mais le nombre d'électeurs. Dans ton cas Bilbo, en lisant certains commentaires, les gens t'assimile à un BABISTE, comme si tu étais encore jeune tomber dans la potion. En passant le Bape avait donner son aval à un des pires projets de la région de Québec, RABASKA, un port méthanier qu'aucun état américain ne voulait.....alors tant qu'à moi un BAPE faut pas tant que ça

Bilbo Cyr a écrit le 4 octobre 2013

Au moyen age, quand on n'aimait pas le message, on tirait sur le messager. On demande le droit de pouvoir poser des questions sur ce qui se fait chez nous. On demande a avoir accès à l'étude d'impact pour pouvoir prendre des décisions éclairées. Est-ce si déraisonnable?

Jean-Francois Samuel a écrit le 4 octobre 2013

La qualité des commentaires élève le débat et permet de bien cerner les enjeux en cause dans ce dossier....... Je suis pour le développement économique mais pas à n'importe quel prix et ces "groupuscules" ont le droit d'avoir des réponses à leurs questions.

John leblanc a écrit le 4 octobre 2013

Bien d'accord avec vous deux au sujet de ces groupes et de bilbo Cyr qui se prend pour je ne sais trop quoi et oui il y a trop de groupuscule du genre . Pour ce qui est de graffici moi je l'aime bien et j'apprécie toute ces chroniques au sujet du travail sournois des ces groupuscules. Un Gaspésien.

eddy gionest a écrit le 3 octobre 2013

dany brown ,, je suis bien d'accord avec toi , et je trouve que ses gens ne représente seulement que genre 5% de la population ,ces gens veulent que la gaspésie ne se dévelope pas et ils ou elles ne seront jamais d'accord avec des plans de relance de la gaspésie .ces gens ont trop de tribune déja et je crois personnellement que graffici n'est pas objective car avec tout ce que je lis depuis que je suis un peut ce journal poubelle .c'est que c'est un journal qui est axé sur ces groupes d’environnementaliste et qui est toujours a l'affut que des nouvelles qui ont rapport a l’environnement .. continuer a prendre soins de vos poules et vos cochons  ..et toi bilbo cyr , tu as trop de pouvoir pour te prononcer ainsi .. monsieur se prend pour le peuple de la gaspésie ..je serais bien curieux de savoir ce que la gaspésie pense de toi ,...si ce projet étais avant le babe ,donc décrochez

Dany Brown a écrit le 3 octobre 2013

Des portes paroles de trois groupes environnementaux. Trois groupes juste pour la Baie des Chaleurs, Bien! Comme vous êtes porte parole, pourriez-vous donner la liste de vos membres, Y a t'il plus de portes parole que de membres? Question de crédibilité faudrait savoir qui vous représentez? Êtes vous représentatif réellement. Moi j'ai retenu la phrase d'un grand politicien' "Ce n'est pas ce qu'on est, qui est important, C'est ce que le monde pense qu'on est qui est important" Je sais que c'est facile avec les médias d'aujourd'hui, on se donne un nom d'un groupe quelconque, et hop on passe aux nouvelles et dans les médias. Je suis loin d'être insensible à l'environnement, mais il me semble que votre façon de vous y prendre est peu crédible aux yeux de l'ensemble de la population

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.