Éolien

BAPE : Médiation fructueuse pour un projet éolien sur les Plateaux

Par ,
Les deux parcs éoliens à venir près de l'Ascension seront intégrés dans le périmètre du Plateau 1.

Les deux parcs éoliens à venir près de l'Ascension seront intégrés dans le périmètre du Plateau 1. Photo : Gilles Gagné

CARLETON-SUR-MER — Le Bureau d’audiences publiques en environnement, le BAPE, est intervenu avec succès dans une médiation entre un promoteur et un citoyen désireux de protéger la tranquillité de son espace de villégiature, situé près d’un futur parc éolien à l’Ascension-de-Patapédia.

Le citoyen demandait à Énergie éolienne des Moulins S.E.C. de déplacer une tour éolienne projetée dans un parc de 21,15 mégawatts à ériger plus tard en 2014. Le villégiateur craignait que cette tour ne soit trop bruyante. Son camp est situé en terres publiques. Il demandait une indemnisation financière pour toute éolienne située à moins d’un kilomètre de son camp.

La médiation du BAPE a convaincu Énergie éolienne des Moulins S.E.C., filiale d’Invenergy, de déplacer la « tour 72 » à moins de 100 mètres de la tour 71, une situation acceptable pour le villégiateur. Il a retiré sa demande de tenue d’audience publique à condition que l’éventuel décret autorisant la construction du parc éolien renvoie à la nécessité de respecter l’entente.

Le promoteur éolien ne s’engage pas à verser d’indemnisation pécuniaire.

Le rapport donne deux avis, « clarifier la définition des catégories de zonage au regard du niveau maximal permis pour le climat sonore issu des parcs éoliens en territoire public » et demander « que les suivis du climat sonore effectués par le promoteur soient rendus publics ».

La phase 2 du parc éolien « des Moulins » devait initialement être réalisée à Thetford par la firme 3Ci. Quand ce promoteur a vendu son projet, l’acheteur, Invenergy, a réalisé qu’un bloc de 21,15 des 156 mégawatts du parc ne pourrait être réalisé dans la région de l’Amiante.

« Comme nous avions un parc éolien à l’Ascension, que son potentiel était beaucoup plus grand que les 138,6 mégawatts acceptés (…) nous avons demandé la permission de le déménager sur les Plateaux de Matapédia », explique Frits de Kiewit, porte-parole d’Invenergy.

De plus, en plus d’exploiter depuis le printemps 2012 ce parc appelé le Plateau 1, Invernergy a déjà entamé la construction du Plateau 2, un parc éolien communautaire dont la propriété est partagée avec la Régie intermunicipale de l’énergie de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Sa capacité est aussi de 21,15 mégawatts.

« Idéalement, nous aimerions construire la phase 2 des Moulins en même temps ou à la suite du Plateau 2. On n’aurait pas besoin de démobiliser l’équipe de construction en place », ajoute M. de Kiewit.

Chacun des parcs de 21,15 mégawatts requiert un investissement de 70 millions $. Il pourrait y avoir une centaine de travailleurs mobilisés par le chantier. L’approbation du projet « des Moulins phase 2 » viendra par décret, sans doute au cours des prochains mois. Les deux parcs seront inclus dans le périmètre du Plateau 1. L’énergie doit être livrée à Hydro-Québec le 1er décembre 2014.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.