Politique

Assurance-emploi: un publipostage qui fait réagir

Par Johanne Fournier, journaliste, graffici.ca
Le député Jean-François Fortin invite les citoyens à réexpédier, d'où elle vient, la lettre du gouvernement du Canada visant à expliquer sa réforme de l'assurance-emploi.

Le député Jean-François Fortin invite les citoyens à réexpédier, d'où elle vient, la lettre du gouvernement du Canada visant à expliquer sa réforme de l'assurance-emploi. Photo : Johanne Fournier

MATANE - La lettre postée la semaine dernière par le gouvernement fédéral visant à expliquer sa réforme de l'assurance-emploi fait réagir les contribuables et les élus de l'Est-du-Québec.

Les députés fédéraux Jean-François Fortin du Bloc québécois et Philip Toone du Nouveau parti démocratique critiquent vertement cette initiative. Le député Fortin la qualifie de «désinformation publique aux affirmations orientées et tendancieuses».

«C'est l'argent des contribuables, dénonce le député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia. C'est de la propagande. Les conservateurs veulent nous rentrer leur réforme dans la gorge. Ils savent qu'on n'en veut pas!»

«La ministre Finley a passé à côté de plusieurs aspects de la réforme, dont le «trou noir», estime, pour sa part, le député de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone. Les gens le vivent aujourd'hui. Il y a des gens dans la misère. Ce n'est pas vrai que les gens sont niaiseux!»

M. Toone indique qu'il a invité la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, Diane Finley, à se rendre en région. «Qu'elle vienne voir les gens ici, lance-t-il. Elle va voir la réalité!»

Jean-François Fortin souligne qu'il a posé la question au gouvernement afin de connaître le territoire qui avait été ciblé par cette campagne, tout comme de chercher à savoir combien elle avait coûté, mais en vain. «Je n'ai pas eu de réponse, déplore-t-il. J'ai adressé une demande d'accès à l'information.»

Initiative de contestation

Le député bloquiste a invité les citoyens à retourner la lettre à Ottawa en indiquant sur l'enveloppe d'origine : «retour à l'expéditeur». Même s'il ne dispose d'aucun moyen pour quantifier le nombre de personnes qui ont répondu à l'invitation, le député est satisfait de sa réception. «Les gens trouvent l'idée intéressante, estime-t-il. Dans les réseaux sociaux, plusieurs ont dit qu'ils l'avaient fait. Sur Facebook, certains le montrent même en photo!»

Sur la page Facebook de Jean-François Fortin, Francine Héon écrit : «C'est donc bien une bonne idée. C'est ce que nous ferons. D'ailleurs, c'est plein de détails non dits dans cette lettre.»

Philip Toone est nuancé par rapport à cette idée. «Toute action est bonne, croit-il. Certains ont tout simplement brûlé la lettre. Je ne crois pas qu'il s'agisse seulement de la retourner à l'expéditeur, mais je crois qu'il faut aussi envoyer une lettre à la ministre pour lui expliquer notre situation et surtout pour continuer à lui faire connaître notre mécontentement.»

Le député néo-démocrate, qui a pris part à la manifestation d'opposition à cette réforme, lundi à Percé, lance l'invitation auprès des Gaspésiens afin qu'ils se rendent nombreux à la manifestation prévue à Montréal le 27 avril. Selon son adjointe de circonscription, Roxanne Langlois, déjà quatre autobus provenant des Îles-de-la-Madeleine devraient s'y rendre et deux de la Gaspésie. «Il devrait y avoir près de 500 personnes provenant de tout l'Est-du-Québec», prévoit-elle.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.