Politique

Assurance-emploi : Ottawa et Québec vont se parler

Par Thierry Haroun, journaliste, graffici.ca
Le ministre Gaétan Lelièvre juge qu’Ottawa fait preuve de mépris envers les chômeurs.

Le ministre Gaétan Lelièvre juge qu’Ottawa fait preuve de mépris envers les chômeurs. Photo : Thierry Haroun

Une rencontre au sommet se tiendra sous peu entre Québec et Ottawa afin de faire le point sur les conséquences de la réforme de l'assurance-emploi.

Le ministre délégué aux Régions et responsable de la Gaspésie-les-Îles, Gaétan Lelièvre, indique que la ministre québécoise de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, sera à Ottawa lundi prochain pour rencontrer son homologue fédérale dans le but avoué de faire reculer le gouvernement canadien concernant ce dossier.

«Mme Maltais va rencontrer la ministre des Ressources humaines, Diane Finley, le 11 février afin de revoir sa réforme et tenter de diminuer ses conséquences. Il est inacceptable d’obliger un travailleur saisonnier, gagnant un salaire déjà très modeste, à se déplacer à une heure de chez lui pour gagner un salaire 30% moins élevé. Les nouvelles mesures fédérales plongeront des milliers de familles québécoises dans une situation où elles seront privées de revenus pendant plusieurs semaines, recréant ainsi le trou noir».

M. Lelièvre tient à dire que jamais Ottawa n'est allé aussi loin concernant des modifications apportées au programme d'assurance-emploi, tant dans la teneur que dans le ton employé qui, selon lui, frôle le mépris. «Après 30 ans au service du développement régional, c’est la première fois que je vois une telle réforme du programme, en plus d’entendre des termes aussi irrespectueux que “chômeurs récidivistes’’. C’est pratiquement une campagne de mépris à l’égard des travailleurs saisonniers».

Saisonnalité

M. Lelièvre fait par ailleurs remarqué que «la saisonnalité dans les régions du Québec ce n’est pas nouveau. Ça a toujours existé et ça va exister pour un bon bout de temps. D’ailleurs, quand on sait que le gouvernement fédéral a pigé 57 milliards de dollars dans la caisse d’assurance-emploi pour ensuite le verser dans le fonds consolider du gouvernement,  je pense que le terme “récidiviste’’ ne s’applique pas aux travailleurs, mais plutôt au gouvernement».

16 commentaires

Jean-Francois Samuel a écrit le 11 février 2013

@M. Poitier Blanc bonnet, bonnet blanc ça vous dis quelque chose?

John a écrit le 11 février 2013

M.Poitier bien d'accord avec la vision du quebec .Donc si je comprend bien votre vision on ne devraient plus payer d'împot mais augmenter les taxes sur les biens de consommation .Alors la peut-être que les gens avec des revenues plus modeste deraient grandement affectés.

Martin Poitier a écrit le 11 février 2013

M.John le travail au noir est l'équivalent d'un travail sans retenu pour impôt. Personne veut payer d'impôt mais tous son contre le travail au noir. Le travail au noir est une sécession avec l'état,comme je ne suis pas d'accord avec la façon dont on gère mes impôts je devrais pouvoir retenir cette argent qui sera de toute façon redistribué via les taxes sur achat mais ma consommation elle, refletera davantage mes valeurs que l'idéologie des "Harperiens".Certaine société ne paie à peu pres pas d'impôts on ne dit pas d'elles, qu'elles travaillent au noir. Cela dit je ne suis pas libertarien, mon idéal serait de pouvoir payer seulement à un pallier de gouvernement déjà je trouverais cela plus juste et comme je suis du pays du Québec à quoi bon payer pour le voisin canadien!

gaudreault a écrit le 10 février 2013

c est tu plate d aller travailler quand il nous coupe la moitié de ce que l on gagne

John a écrit le 10 février 2013

M.Poitier je voix pas comment la travail au noir est bénifique pour l'economie.Et je pense qu'il se doit d,avoir plus de rigeur vis-à-vis certain chômeur cela ne doit certainement pas passer par la réforme actuel.

Martin Poitier a écrit le 9 février 2013

Cela n'excuse en rien les détournements de fond des conservateurs ,M. Samuel.

Jean-Francois Samuel a écrit le 8 février 2013

Pour votre information c'est sous les libéraux que les surplus de l'assurance emploi ont été détourné vers le fond consolidé, et jusqu'en 1993 le régime était déficitaire. Les libéraux se sont fait réélire même si ils ramassaient les surplus. Harper poursuit la tendance.

Martin Poitier a écrit le 8 février 2013

Harper est ce loup qui accuse le mouton d'avoir mangé l'agneau! 57 milliards de détournement de fond et essayer de les renflouer sur le dos des chômeurs hum. Allo la police y'as -tu quelqu'un,des élection svp ,un référendum pourquoi pas! Et M. John qui croit que ceux qui travail au noir eux devrait être sur la sellette je regrets d'annoncer qu'avec ces mesures il risque d'y en avoir plus et cela par solidarité et de toute façon le travail au noir laisse plus d'argent à dépenser pour payer des taxes sur les produits y'a rien là!

John a écrit le 8 février 2013

Mais ceux qui sont sur le chômage et en profite pour travailler au noir eux devraient être sur la sellette

Paul-Emile Doiron a écrit le 8 février 2013

BravoMr. Lelievre vous avez completement raison.On nous traite de fraudeuleur a propos de l,assurance emplois , mais le gouvernement pige dans la caisse de l,assurance emplois.Comment quon appelle sa? Riens na ete faite a propos ca..Cest ca Frauduleur.Si on naurais paaer un amendement pour l,assurance emplois quand harper a rentrer au pouvoir cet annee la ,il a rentrer minoritaire,on aurais pas se probleme la presentement.La caisse de l,assurance emplois ses la pour les travailleurs , programme, education,et projet.

Gilles Thibodeau a écrit le 8 février 2013

Bonjour, Fondé le 23 janvier par un groupe d’entrepreneurs et de citoyens de Gaspé, le regroupement souhaite de cette façon donner une voix aux gens qui appuient l’industrie des hydrocarbures. Son porte-parole, Gaston Langlais, se dit convaincu qu’une «majorité silencieuse» est en faveur du développement de l’exploration et de l’exploitation du pétrole en Gaspésie. Avant de voir couler le pétrole , pourquoi ne pas se joindre à ceux qui ont besoin du présent , le porte - parole M Langlais n'est-il pas lui - même un ami d' Harper (conservateur) . Peut-être que le rapatriement des patriotes serait une bonne idée , pour atteindre l'oreille des marginaux d'ottawa . Peut-être il y a majorité silencieuse pour le pétrole($$) , mais elle devrait se découvrir lorsque la situation demande d'appuyer ses propres concitoyens ($$) . Après la mer (poisson) la forêt ( le bois ) maintenant la terre(pétrole) notre argent ( A.E) que restera-t-il de nous ? Des marginaux .... Pourtant on a eu la chance de dire non à tout ça mais on a dit oui.

Pierre grenier a écrit le 7 février 2013

Bravo Ms Lelièvre de prendre position contre cette reforme que je qualifie de descrimination envers les travailleurs de nos region. Je ne comprrend pas qu'un homme comme Stéphane harper peut juger des gens qui on déjà de la misère a rejoindre les deux bouts en les jugeant de chomeur récidiviste. Il ne connaitt rien de nôtre situation et ce permet de dire n'importte quoi. j'espère que les gens vont finir par comprendre que la solution a celà est la séparation point final. On n'ai capable de gerer nos propre affaire. Pas besoin de gens du fédéral pour nous dire quoi faire. Comme disait René lévesque à la prochaine fois si évidament les québecois finise par ce réveillé et comprendre qu'on n,ai entrain encore une fois de plus de ce faire avoir par des gens qui nous prend pour des cruches. Excusé mon langage mais ca devient de la dictature d'imposé un projet de loi de cette envergure car il ne respect en aucun temps nos droit et nôtre liberter de choisir. Je suis un travailleur de la contruction et je doit partir a chaque année pour travaillé dans la construction mais le problème a cela ses que je paye en double mes loyer et mes dépense car je doit payer pour ma maison en gaspésie et un loyer a mon lieu de travail. je ne compte pas les autres dépense. autrement dit. je paye en double et je ne fait aucun argent au travail même que je paye de ma poche. Le travail ses important mais si tu travail pour faire un trou alors ses mieux ne pas travaillé du tout. Ses pourquoi nous les travailleur de la construction de la gaspésie ce trouve toucher par cette reforme stupide et dictatorial de ce gouvernement qui na aucun respect pour les gens des régions et du Québec en entier.

Frederick Vigneault a écrit le 7 février 2013

Espérant que cette rencontre va emmener du bon .Car le gouvernement Harper n`a aucun respect pour les travailleurs saisonniers surtout ceux du Québec .ILs se foutent carrément de tous les problèmes que cela va occasionner dans les régions ,on dirait qu`ils en jouissent de l`inquiétude que cela produit.Personnellement je pense qu`ils ne changeront pas leur manière d`agir surtout si la demande vient du gouvernement québéquois.

Robert Poirier a écrit le 7 février 2013

Aux yeux de Harper, on dirait que les travailleurs saisonniers ne sont pas vraiment des citoyens à part entière. Il voudrait que tout le monde travaille à plein temps et gonfle ainsi les coffres de l'assurance emploie puis en retire le moin possible en presration afin qu'il puisse voler encore plus de milliards dans nos poches.Ces milliards ne lui appartiennent pas.Sa réforme est un plan digne des criminels à cravattes pour affamer les plus démunis de la société. Je suiis Acadien des Iles de la Madeleine, Mon travail est sasonniers. Je suis pêcheur professionel. Mon métier est aussi respectable que celui de n'importe quel Canadien de l'ouest.Mes ancêtres ont subi la déportation et ont choisi les Iles de la Madeleine comme refuge.Harper n'y a jamais mis les pieds. Je l'invite à venir voir notre coin de pays et a essayer de comprendre qu'il y a autre chose que du pétrole dans lla marmite de l'économie canadienne. Il y a aussi les richesses maritimes.

Gaston Poirier a écrit le 7 février 2013

Bien dit, M. Lelièvre. On demande juste que l'expertise des travailleurs saisonniers soit reconnu. Ses gens-là sont des experts dans ce qu'il font (forêt, pêche, tourisme), et les forcer à se délocaliser fera perdre cette expertise aux région comme la Gaspésie et les Îles. On demande du respect, juste du respect. Un rapatriement de la caisse serait souhaitable, alors continuez de varger sur le morceau. Pis on devrait de plus en plus se poser la question à savoir si on devrait pas devenir un pays, le Québec, au lieu de se faire varger et enfirouaper par la gang de l'ouest...

Joel Leblanc a écrit le 7 février 2013

Voler 57 milliards et rester impuni wow! J'espere qu'ils vont annoncer le repatriement de la caisse à moins qu'ils aient un plan de nnnnnnnDurham!

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.