Politique, Transport

Asphalte : des élus s'impatientent

Par Antoine Rivard-Déziel, journaliste, graffici.ca
Bertrand Berger déplore l’inaction du gouvernement Marois dans le dossier de l’asphalte.

Bertrand Berger déplore l’inaction du gouvernement Marois dans le dossier de l’asphalte. Photo : Nelson Sergerie

NOUVELLE - La MRC d'Avignon s'impatiente devant l'inaction du gouvernement Marois dans le dossier du monopole de l'asphalte en Gaspésie.

Les élus municipaux se disent victime d'un monopole détenu par la firme Pavages Beau Bassin, qui ferait grimper les prix de 30 à 50%, selon eux.
Depuis maintenant un an et demi, les élus demandent au gouvernement du Québec d'agir afin de trouver une solution. Le préfet de la MRC d'Avignon, Bertrand Berger, affirme que le dossier traîne et que les municipalités en ont marre de payer plus cher que le prix payé par le ministère des Transports (MTQ). 

« Ça n'a plus de bon sens. Nous avons affaire à un monopole, qui fait ce qui veut, qui fixe les prix comme il veut. Nous allons en appel d'offres et nous sommes rendus à 189 $ la tonne », précise M. Berger, qui estime que ce prix « dépasse l'entendement ».

Un exemple évident
Le maire d'Escuminac donne un exemple vécu dans sa municipalité afin d'illustrer la difficulté des administrations à gérer la situation. « Cet été, pour un appel d'offres concernant une lisière d'environ 500 mètres, nous avons reçu une seule soumission conforme au prix de 190 $ la tonne, ce qui représente un montant de 200 000 $ pour 500 mètres d'asphalte », raconte-t-il.

Le préfet compte profiter du passage des ministres du gouvernement Marois à l'occasion du caucus du Parti québécois à Carleton-sur-Mer pour interpeller le gouvernement  dans ce dossier. Comme la Table des préfets l'avaient proposé au gouvernement il y a trois mois, M. Berger suggère que le MTQ négocie le prix du bitume pour les municipalités, ce que le ministère fait déjà pour ses propres travaux. Selon lui, cette façon de faire permettrait aux municipalités d'obtenir de meilleurs prix.

1 commentaire

Gilles Thibodeau a écrit le 30 août 2013

La MRC d'Avignon s'impatiente devant l'inaction du gouvernement Marois dans le dossier du monopole de l'asphalte en Gaspésie. Bien entendu que je comprends votre impatience Mesdames et Messieurs les élus (es) .Toutefois si vous aviez été moins patient pendant neuf ans , peut-être qu'aujourd'hui une telle impatience n'existerait pas. Cordialement

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.